La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 965,88
    -57,92 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 136,91
    -48,06 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 725,47
    +564,69 (+1,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1152
    +0,0005 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 792,30
    -2,70 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    33 780,28
    +552,50 (+1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    863,83
    +21,37 (+2,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,29
    +0,68 (+0,79 %)
     
  • DAX

    15 318,95
    -205,32 (-1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 466,07
    -88,24 (-1,17 %)
     
  • Nasdaq

    13 770,57
    +417,79 (+3,13 %)
     
  • S&P 500

    4 431,85
    +105,34 (+2,43 %)
     
  • Nikkei 225

    26 717,34
    +547,04 (+2,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 550,08
    -256,92 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,3401
    +0,0019 (+0,14 %)
     

Free mobile condamné à une amende de 300 000 euros

·1 min de lecture
Logo Free Mobile
Logo Free Mobile

La Cnil a condamné l'opérateur téléphonique Free Mobile à une amende de 300 000 euros pour non-respect du règlement général sur la protection des données. Le RGPD, entré en vigueur en mai 2018, permet notamment le contrôle de vos données personnelles, notamment le droit d'accès, le droit de rectification, le droit à la limitation de traitement, le droit à la portabilité et le droit à l'effacement.

Saisi des clients de Free Mobile, la Cnil a considéré que « l'opérateur transmettait par courriel, en clair, les mots de passe des utilisateurs lors de leur souscription. » Une pratique qui fragilise notamment le mot de passe.

Free Mobile a également refusé de répondre aux demandes des clients sur le sujet tout comme leur demande de ne pas être sollicité commercialement. Enfin, la société a aussi continué à envoyer des factures à des clients qui avaient pourtant résilié leur contrat.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Impôts 2022 : crédit d'impôt immédiat, taxe foncière salée et ultime taxe d'habitation
- Immobilier et emploi en CDI : où s'installer en 2022 ?
- Livret A, LEP, LDDS : les hausses de taux attendues au 1er février avec l'inflation

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles