La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 436,95
    +178,34 (+0,51 %)
     
  • Nasdaq

    15 120,20
    +98,39 (+0,65 %)
     
  • Nikkei 225

    29 215,52
    +190,06 (+0,65 %)
     
  • EUR/USD

    1,1635
    +0,0016 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    25 787,21
    +377,46 (+1,49 %)
     
  • BTC-EUR

    53 732,27
    -101,17 (-0,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,79
    -8,57 (-0,59 %)
     
  • S&P 500

    4 516,64
    +30,18 (+0,67 %)
     

40 000 Français concernés par une vaste fraude à la carte bancaire

·1 min de lecture
40 000 Français concernés par une vaste fraude à la carte bancaire

Les données de plus d’un million de cartes bancaires piratées en 2018 et 2019 sont accessibles en ligne, à la portée de tous. Plus de 40 000 Français sont concernés.

Sans le savoir, il est possible que les données de votre carte bancaire circulent actuellement librement sur internet. Damien Bancal, journaliste spécialisé sur les sujets de délinquance informatique, affirme qu’un million de cartes bancaires piratées sont disponibles gratuitement sur le web, rapporte Phonandroid. Des particuliers du monde entier (États-Unis, Maroc, Italie, Turquie, Canada…) sont impactés par cette fraude d’envergure laissant à n'importe qui la possibilité d'effectuer des achats sur internet. Parmi eux, 40 000 Français ont été pris pour cible.

Aucun mouvement suspect enregistré

Nom du propriétaire, date limite de validité, numéros de la carte, code de sécurité (CVV)… Toutes ces informations proviennent de multiples piratages ayant eu lieu en 2018 et 2019 sur des cartes bancaires valides entre 2021 et 2027. "Dans certains cas, le téléphone ou encore l’adresse IP sont proposés", ajoute même Zataz, le site fondé par Damien Bancal. Jusqu’à maintenant, aucun de ces éléments dérobés n’aurait été utilisé à des fins frauduleuses par un individu mal intentionnée.

>> Inscrivez-vous à notre newsletter "Yahoo Pour Vous" pour recevoir toutes les infos utiles pour votre quotidien

Mais alors, pourquoi prendre le risque d’une telle arnaque pour ne pas voler ses victimes ? En réalité, le hacker à l’origine de la fuite a voulu promouvoir sa boutique en ligne clandestine en dévoilant les informations concernant plus d’un million de cartes bancaires. Sur le marché noir, ces informations normalement confidentielles peuvent s’acheter autour de 5 euros.

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles