Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 534,52
    -52,03 (-0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 827,24
    -42,88 (-0,88 %)
     
  • Dow Jones

    40 287,53
    -377,49 (-0,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0886
    -0,0014 (-0,13 %)
     
  • Gold future

    2 402,80
    -53,60 (-2,18 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 079,46
    +1 955,64 (+3,31 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 374,65
    +43,76 (+3,29 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,25
    -2,57 (-3,10 %)
     
  • DAX

    18 171,93
    -182,83 (-1,00 %)
     
  • FTSE 100

    8 155,72
    -49,17 (-0,60 %)
     
  • Nasdaq

    17 726,94
    -144,28 (-0,81 %)
     
  • S&P 500

    5 505,00
    -39,59 (-0,71 %)
     
  • Nikkei 225

    40 063,79
    -62,56 (-0,16 %)
     
  • HANG SENG

    17 417,68
    -360,73 (-2,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2915
    -0,0032 (-0,25 %)
     

“La France vit son plus grave krach sur les obligations depuis 1987 et la hausse des taux n’est pas finie”

Yuichiro Chino/Getty Images

Après la forte remontée des taux d’intérêt des obligations d’Etat des deux côtés de l’Atlantique en 2022 et jusqu’au début mars 2023, puis une légère baisse au cours des semaines suivantes, certains ont pu (ou plutôt voulu) laisser croire que le plus difficile était passé et que désormais l’heure était au repli durable des taux d’intérêt obligataires. Ce scénario idyllique ne s’est évidemment pas produit. Et pour cause : de nombreux pays de la Zone Euro continuent de vivre leur plus grave krach sur les obligations (dont les cours évoluent à l’inverse des rendements - autrement dit des taux d’intérêt, NDLR) depuis 1994, voire depuis celui de 1987. A commencer par la France. En effet, de janvier 2021 à septembre 2023, le taux d’intérêt des obligations de l’Etat français à dix ans est passé de - 0,4% à 3,3%, soit 3,7 points d’augmentation. A titre de comparaison, lors du krach obligataire de 1994, ce même taux d’intérêt était passé de 5,6% à 8,4%, soit une tension de “seulement” 2,8 points.

En fait, pour retrouver un krach plus grave, il faut remonter à 1986-1987, période au cours de laquelle le taux d’intérêt de l’OAT 10 ans a augmenté de 4,5 points, passant de 7,4% en septembre 1986 à 11,9% en octobre 1987. Si nous n’en sommes pas encore là, force est de constater que le krach actuel est loin d’être terminé. En effet, après être retombé à 2,7% fin mars 2023, le taux d’intérêt de l’OAT dix ans est remonté ces derniers jours à 3,3%. En Italie et en Grèce, les taux d’intérêt sont encore (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Comment les compagnies aériennes low cost gagnent du terrain
Vous aimez faire des chiffres ronds à la station-service, voici pourquoi
Il n’est plus possible d’acheter des animaux sur ce site bien connu
Quel est donc ce virus détecté dans les abysses de la Terre ?
Prime Video : attendez-vous à voir plus de pubs dans vos contenus préférés