La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 765,52
    -30,23 (-0,44 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 080,15
    -27,87 (-0,68 %)
     
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,10 %)
     
  • Gold future

    1 782,10
    +21,40 (+1,22 %)
     
  • BTC-EUR

    46 699,30
    -3 549,74 (-7,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,22
    -0,28 (-0,42 %)
     
  • DAX

    15 169,98
    -93,13 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 122,32
    -6,89 (-0,10 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3235
    -0,0067 (-0,50 %)
     

François Ruffin agacé par Marlène Schiappa : « Vous pouvez baratiner tant que vous voulez ! » (VIDEOS)

·1 min de lecture

Après avoir donné la parole aux Gilets jaunes dans toute la France dans J’veux du soleil coréalisé avec Gilles Perret, François Ruffin a retrouvé son acolyte pour Debout les femmes (sorti le 13 octobre), un documentaire dans lequel il met en scène son combat parlementaire pour une augmentation des salaires et une meilleure reconnaissance des métiers du lien tels qu’agent d’entretien, aide à domicile, auxiliaire de vie ou accompagnant d’élèves handicapés. Pour défendre ce projet de loi qui lui tient à cœur mais qui a été retoqué à l’Assemblée nationale notamment par le parti présidentiel En Marche qui a voté contre, François Ruffin a pu débattre samedi soir, dans On est en direct (France 2), avec Marlène Schiappa, la Ministre déléguée auprès du ministre de l'Intérieur de France, chargée de la Citoyenneté.

Modérée par Laurent Ruquier et Léa Salamé, la discussion a rapidement tourné à l’affrontement entre la Ministre et le réalisateur, journaliste et député La France Insoumise. Un premier moment de tension a eu lieu lorsque Marlène Schiappa a évoqué la revalorisation salariale décidée par le gouvernement après le Ségur de la Santé. Une mesure pas suffisante pour François Ruffin. «

Quand il s’agit non pas de faire un pas mais un bout d’orteil, je le prends. Parce que ce qu’on a voté hier par exemple dans l’hémicycle, si je divise la somme donnée par le nombre d’auxiliaires sociales, ça va faire 28 euros par mois. Comme le Ministère du travail a es... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles