La bourse ferme dans 2 h 50 min
  • CAC 40

    7 166,39
    +0,12 (+0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 228,55
    -12,57 (-0,30 %)
     
  • Dow Jones

    34 053,94
    -39,02 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    -0,0050 (-0,46 %)
     
  • Gold future

    1 917,30
    -13,50 (-0,70 %)
     
  • BTC-EUR

    21 483,40
    -552,91 (-2,51 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,55
    -11,76 (-2,16 %)
     
  • Pétrole WTI

    75,67
    -0,21 (-0,28 %)
     
  • DAX

    15 434,79
    -74,40 (-0,48 %)
     
  • FTSE 100

    7 852,76
    +32,60 (+0,42 %)
     
  • Nasdaq

    12 200,82
    +384,50 (+3,25 %)
     
  • S&P 500

    4 179,76
    +60,55 (+1,47 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2148
    -0,0081 (-0,66 %)
     

Les Français toujours plus nombreux à vouloir changer de job en 2023

Gorodenkoff/Adobe Stock

Un effet Covid et une inflation redoutables pour le marché de l’emploi. Alors que certains secteurs subissent déjà de nombreux départs, l’envie des Français actifs de trouver un autre emploi ne diminue pas. Une rémunération plus élevée et un meilleur équilibre de vie sont les principales raisons les poussant à vouloir changer de poste. C’est ce qui ressort d’un sondage mené en décembre dernier par l’institut d’études Yougov pour le site d’offres d’emploi Meteojob, auprès de 1.007 personnes de 18 ans et plus, dont la moitié travaille actuellement.

“55% de personnes actives sont à la recherche d'un autre emploi, c'est une part considérable”, indique Marko Vujasinovic, fondateur de Meteojob. Depuis la période pré-Covid, cette statistique a presque doublé, selon lui. Dans le même temps, 12% de Français en emploi se disaient “ouverts aux opportunités” en décembre dernier. Au total, près de deux tiers des personnes actives envisagent donc de changer de job.

>> Notre service - Une question ? Un litige ? Un avocat spécialisé (droit du travail, de l'immobilier, de la famille…) vous accompagne par téléphone

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance, d’après Marko Vujasinovic. “Le premier élément, c’est la poursuite de la situation post-Covid : la pandémie a poussé de nombreux actifs à faire une introspection par rapport à leur travail. Aujourd’hui, la pression sur le pouvoir d’achat, à cause d’une inflation particulièrement élevée, entraîne aussi une volonté de gagner plus. Enfin, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fonction publique : combien gagne le top 10 des agents les mieux payés ?
Télétravail : et si votre employeur se penchait réellement sur votre qualité de vie à la maison ?
Google, Leboncoin… les 10 entreprises préférées des salariés en 2023, selon Glassdoor
Activité partielle de longue durée : conditions et indemnisation
Le télétravail favoriserait les heures supplémentaires... non rémunérées