La bourse ferme dans 6 min
  • CAC 40

    6 670,89
    +23,58 (+0,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 939,39
    +18,12 (+0,46 %)
     
  • Dow Jones

    33 779,31
    -2,17 (-0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0540
    -0,0020 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 810,00
    +8,50 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    16 311,31
    +131,56 (+0,81 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,88
    -1,36 (-0,34 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,10
    +0,64 (+0,90 %)
     
  • DAX

    14 366,85
    +102,29 (+0,72 %)
     
  • FTSE 100

    7 477,21
    +5,04 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 112,45
    +30,45 (+0,27 %)
     
  • S&P 500

    3 969,37
    +5,86 (+0,15 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • HANG SENG

    19 900,87
    +450,64 (+2,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2299
    +0,0061 (+0,50 %)
     

Frais bancaires 2023 : votre banque respecte-t-elle le bouclier tarifaire ?

bouclier contre l'inflation
bouclier contre l'inflation

C'est un des engagements obtenus par le gouvernement en septembre dernier : le secteur bancaire a promis de limiter à 2% maximum la hausse de ses tarifs en 2023. Ou plus précisément des tarifs les plus courants, ceux qu'elles facturent pour les produits et services utiles au quotidien. Un tout petit bouclier tarifaire donc : l'économie annuelle permise par ce geste, par rapport à une répercussion complète de l'inflation, sera inférieure à 10 euros par client, en moyenne.

Une promesse, néanmoins, est une promesse. Nous sommes donc allés vérifier que l'engagement pris s'était concrétisé dans les nouvelles brochures tarifaires actuellement publiées par nombre d'établissements bancaires. Nous avons pour cela comparé les tarifs en vigueur au moment de la prise d'engagement, le 13 septembre dernier, et les nouveaux tarifs publiés et programmés pour entrer en vigueur d'ici au 1er février 2023.

Verdict ? La modération tarifaire annoncée semble globalement au rendez-vous. Dans l'immédiat, la seule entorse d'ampleur concerne certaines Caisses d'Epargne (1), qui ont quasiment doublé (de 18,30 à 36 euros par an, soit une hausse de 96,72%) le prix de l'assurance moyens de paiement. Un produit dont l'utilité est contestée, mais qui figure bien parmi les lignes tarifaires représentatives utilisées par la Banque de France pour son Observatoire des tarifs bancaires.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Frais bancaires 2023 : Notre palmarès des banques les moins chères
- Crédit d'impôt Ehpad : ça se précise (mais pas pour tout de suite)
- Achat immobilier : de combien pouvez-vous faire baisser le prix d'une passoire thermique ?