La bourse ferme dans 5 h 50 min
  • CAC 40

    6 214,33
    -138,61 (-2,18 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 603,11
    -87,63 (-2,37 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0498
    +0,0032 (+0,30 %)
     
  • Gold future

    1 822,90
    +7,00 (+0,39 %)
     
  • BTC-EUR

    27 556,14
    -1 104,41 (-3,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    642,93
    -27,75 (-4,14 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,59
    -2,00 (-1,82 %)
     
  • DAX

    13 720,48
    -287,28 (-2,05 %)
     
  • FTSE 100

    7 254,78
    -183,31 (-2,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2385
    +0,0042 (+0,34 %)
     

Comment fonctionne la crème solaire (et pourquoi vous ne devriez pas réutiliser un vieux tube)

Afin de protéger votre peau des coups de soleil, l’utilisation d’une crème solaire est recommandée. Comment fonctionne exactement ce produit ? Est-il nécessaire de racheter un nouveau tube chaque année ?

Votre tube de crème solaire a peut-être attendu un an, bien sagement au fond d’un placard, le retour de l’été. Par souhait de diminuer vos déchets, vous avez préféré la réutiliser plutôt que d’en racheter — il ne faudrait pas gâcher le produit qui reste. Malheureusement, ce n’est pas une très bonne idée.

« On ne garde pas une crème solaire d’une année sur l’autre : les molécules seront moins efficaces pour protéger la peau », explique Christine Lafforgue, biologiste et chimiste, spécialiste de la formulation des produits cosmétiques à l’université Paris-Sud. Quelles molécules se cachent dans nos crèmes solaires ? Et comment protègent-elles des brûlures au premier degré que sont les coups de soleil ?

Quel processus chimique se cache dans ce tube de crème ?

Un processus chimique est à l’œuvre dans chaque tube de crème solaire. Le produit « contient des molécules qui absorbent les longueurs d’ondes du spectre UV », résume Christine Lafforgue. Les UV désignent les rayons ultraviolets : qu’ils soient d’origine naturelle ou artificielle, ils peuvent être à l’origine de cancers de la peau (comme les mélanomes), souligne l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). Les rayons ultraviolets B (UVB) provoquent principalement des coups de soleil,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles