Marchés français ouverture 56 min
  • Dow Jones

    29 683,74
    +548,75 (+1,88 %)
     
  • Nasdaq

    11 051,64
    +222,13 (+2,05 %)
     
  • Nikkei 225

    26 351,00
    +177,02 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    0,9667
    -0,0072 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    17 328,94
    +78,06 (+0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    20 125,04
    +510,76 (+2,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    444,01
    +15,23 (+3,55 %)
     
  • S&P 500

    3 719,04
    +71,75 (+1,97 %)
     

Fin du retrait de points pour les petits excès de vitesse : Gérald Darmanin veut faire avancer le dossier

Julien Sarboraria

Le retrait de points pour les petits excès de vitesse est peut-être bientôt une histoire ancienne. Entamée au printemps dernier entre les élections présidentielle et législative, la réflexion du ministère de l'Intérieur autour de ce sujet semble avancer rapidement, a confirmé Gérald Darmanin auprès de Sud-Ouest mercredi 7 septembre. Le ministre de l'Intérieur compte bien accélérer sur le sujet et devrait même, comme il l'a indiqué à nos confrères, adresser "une note détaillée" dans les trois semaines à venir à Emmanuel Macron et Élisabeth Borne.

Le ministre tient à préciser que "ces petits excès de vitesse seront toujours punis d’une amende", mais en "contrepartie, nous lutterons plus fortement contre les fraudes et les trafics de points." Au mois de mai, Gérald Darmanin rappelait que ces petits excès de vitesse étaient "certes dangereux, mais souvent involontaires et représentent plus de 50 % des points perdus". Il avait d'ailleurs évoqué la date de début 2023 pour la possible entrée en vigueur du dispositif. Dans Sud-Ouest, le ministre a justifié une telle décision, car, par exemple, des "grands-mères n’ont plus de points alors qu’elles n’ont plus conduit depuis vingt ans".

Si le retrait de points était donc abandonné, cela permettrait-il de voir certains délits baisser ? Oui selon Gérald Darmanin, comme "dans les cas des refus d’obtempérer" où "il y a aussi des conducteurs qui ont perdu leur permis". Reste à savoir ce que les autorités entendront par "petits excès de vitesse" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pourquoi les Français ne sont pas près de se passer du diesel
Carburant : comment Google Maps permet aux automobilistes de faire des économies
Voici le Jeep Avenger, le petit SUV électrique qui sortira en 2023
Corse : colère des pompistes Esso face à la “concurrence déloyale” de Total
Nissan, allié de Renault, rachète un spécialiste des batteries électriques