Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 733,06
    +405,87 (+0,64 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 447,92
    -20,18 (-1,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Faux site de vente : «On est plus de 300 victimes pour un préjudice total de 30 000 euros»

Faux site de vente : «On est plus de 300 victimes pour un préjudice total de 30 000 euros»

249 euros. Une somme que Sandrine* n’espère même plus se faire rembourser. En novembre 2023, la télévision familiale tombe en panne, la veille du Black Friday, avec peut-être l’occasion de la remplacer à moindre coût. La mère de famille fait quelques recherches sur son téléphone et tombe rapidement sur un site qu’elle ne connaît pas : Stockwan. Evidemment, le prix l’attire et le site lui semble sérieux. «Il y a un service client, un numéro, un mail, le site est bien fait, rien n’indique qu’il pourrait s'agir d’une arnaque», affirme Sandrine qui décide donc d’acheter le téléviseur. «Au moment de payer, je vérifie comme d'habitude si le petit cadenas vert apparaît bien dans la barre de recherche, c’est bien le cas, le site me demande l’autorisation à ma banque, tout semble normal», poursuit la cliente, satisfaite de son achat. D’autant plus que le site précise que le délai de livraison est de 24 à 48 heures : le téléviseur devrait donc être rapidement remplacé.

Prélevée sur son compte en banque «dès le lendemain» de sa commande, Sandrine attend pourtant la livraison pendant plus d’une semaine, sans nouvelle. La mère de famille appelle alors le numéro indiqué sur le site et découvre qu'il s’agit en réalité d'un répondeur sur lequel elle laisse un message, resté sans réponse pendant deux semaines supplémentaires. Sandrine contacte alors le site par mail et obtient très vite une réponse. Son interlocutrice lui dit que «le délai de 24 à 48 heures correspond en réalité au délai de traitement. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le fort Boyard en péril : découvrez le prix de sa rénovation
Santé : un cas humain de grippe aviaire H9N2 détecté au Vietnam, le premier dans le pays
Covid-19 : il plaide l’usurpation d’identité pour ne pas rembourser les aides perçues
Airbus : un A330, parqué en zone de stockage, entièrement détruit par un incendie
A peine étoilé, le restaurant d'un ex-candidat de «Top Chef» s'apprête à fermer ses portes