Marchés français ouverture 8 h
  • Dow Jones

    35 719,43
    +492,40 (+1,40 %)
     
  • Nasdaq

    15 686,92
    +461,76 (+3,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 455,60
    +528,23 (+1,89 %)
     
  • EUR/USD

    1,1277
    -0,0010 (-0,09 %)
     
  • HANG SENG

    23 983,66
    +634,28 (+2,72 %)
     
  • BTC-EUR

    44 977,41
    -217,73 (-0,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 308,39
    -12,89 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 686,75
    +95,08 (+2,07 %)
     

Le « faux » neveu de Brigitte Macron condamné à un an de prison ferme

·1 min de lecture
Il s'était servi de sa fausse identité pour obtenir de multiples avantages.
Il s'était servi de sa fausse identité pour obtenir de multiples avantages.

Un homme qui s?était fait passer pour le neveu de Brigitte Macron afin d?obtenir des avantages et privilèges auprès d?établissements de luxe, de sociétés ou d?institutions a été condamné à un an de prison ferme, mercredi à Paris. Aujourd?hui âgé de 35 ans, il effectuera sa peine de prison ferme sous un régime de surveillance électronique à domicile. Il fera en outre l?objet d?un suivi médical obligatoire.

Cet usurpateur qui avait déjà fait l?objet de 17 condamnations pour des faits similaires ou proches a comparu mardi et mercredi devant le tribunal correctionnel de Paris, qui l?a finalement condamné à 30 mois d?emprisonnement, dont 18 assortis du sursis renforcé. « Le tribunal a fait le choix de sanctionner la gravité des faits [?] et de prendre en compte votre volonté d?être pris en charge et de bénéficier d?un suivi qui s?inscrit dans la durée », a déclaré la présidente de la 13e chambre correctionnelle.

Par le biais d?une fausse adresse mail, dircab@présidence-france.fr, l?homme sollicitait des prestations spécifiques, prétendument pour le neveu de la première dame : un accueil VIP dans un hôtel de luxe au Maroc, des places pour un grand prix de Formule 1 à Melbourne ou encore une carte Club 2000 auprès d?Air France. Ces demandes étaient signées des noms de Pierre-Olivier Costa, directeur de cabinet de Brigitte Macron, et de Patrick Strzoda, directeur de cabinet d?Emmanuel Macron, qui s?étaient constitués partie civile. Il devra leur verser un euro de do [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles