La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 727,62
    +373,11 (+1,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Faux abonnés, likes, commentaires... dans le business des "faiseurs d'abonnés" de Twitter

Twitter est-il réellement envahi par les faux comptes et les spams, des éléments montrés du doigt par l'équipe d'Elon Musk pour justifier le retrait de l'accord de rachat de Twitter par le fantasque milliardaire ? C'est en se posant cette question que nos confrères du Parisien sont tombés sur une société qui vend des (faux) abonnés, expérience relatée dans son édition du dimanche 10 juillet. Contre 50 euros, le compte Twitter d'un des journalistes du média parisien s'est vu grossir de près de 1.000 (faux) abonnés. Si les propositions pour renflouer ses followers sont nombreuses sur les moteurs de recherche, Le Parisien a fait appel à une société située sur les bords de Marne.

Ses deux fondateurs, qui ont requis l'anonymat, ont expliqué se baser sur un mystérieux algorithme, qu'ils auraient payé en cryptomonnaie, permettant "tout ce que vous voulez sur les réseaux sociaux". Nationalité des faux abonnés, présence ou pas d'une photo dans leur profil pour faire plus vrai, like, caractère positif ou négatif des commentaires, ... tous ces éléments peuvent être sélectionnés lorsqu'on souhaite faire grossir artificiellement sa popularité sur les réseaux sociaux. Les faux comptes seraient créés par des robots ou des petites mains à l'autre bout du monde, avancent ces derniers.

Divers clients frapperaient à leur porte : influenceurs, jeunes entreprises, et même des hommes politiques. Ce n'est pas la première fois que la presse fait état de faiseurs d'abonnés ou de faux comptes. Dès 2016, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prix des péages : le ministre des Transports appelle les sociétés d'autoroutes à "faire un geste"
Prix de l'énergie : vers des aides ciblées pour remplacer le bouclier tarifaire en 2023 ?
Une statue de Boris Johnson placée devant le Pôle emploi britannique
6,7 milliards d'euros : "Choose France" fait le plein d'investissements étrangers
Révélation de liens privilégiés entre Macron et Uber, indignation à gauche

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles