Publicité

L’importance de relire ses devoirs : un collégien piégé par ChatGPT

ChatGPT peut s’exercer à faire des devoirs et potentiellement passer inaperçu. Sauf quand un collégien laisse le bout de phrase où l’IA dit qu’elle est une IA.

La génération qui a en 2023 entre 30 et 35 ans a participé à la « panique Wikipédia » à l’école. Nombre de professeurs au cours des années 2000 ont mis en garde contre l’encyclopédie en ligne, prévenant tour à tour les élèves et étudiants qu’elle ne pouvait pas les aider, que beaucoup de textes étaient faux ou, tout simplement, qu’ils en interdisaient l’usage. En 2023, dans le milieu scolaire, Wikipédia a laissé sa place à ChatGPT. Et si recopier un article de Wikipédia en entier pouvait passer inaperçu à l’œil d’un professeur peu attentionné, recopier l’intégralité d’une réponse du chatbot d’OpenAI n’est pas l’idée du siècle.

Roshan Patel, fondateur de Walnut, sorte de Doctolib américain, a partagé sur Twitter la copie de son cousin. Le tweet, vu près d’un million de fois, a suscité éclats de rire et indignations. En cause : le jeune collégien en « 7th grade », équivalent américain de la cinquième française, a recopié la réponse à un prompt sur des devoirs d’anglais. La réponse commence ainsi : « En tant que modèle de langage généré par IA, je n’ai pas d’attente ou d’opinion ». Le fait que la réponse soit écrite à la main ajoute un côté cocasse à la situation,

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : Un robot faisant les devoirs // Source : Numerama avec Midjourney