La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 888,38
    -155,96 (-0,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Il se fait passer pour un avocat fiscaliste pour dépouiller un chauffeur de taxi

Audrey Meriochaud

Confier son argent à un avocat fiscaliste afin de faire face à un contrôle fiscal et finalement tout perdre ? C’est ce qui est arrivé à Cédric, chauffeur de taxi de 40 ans, abusé par un escroc.

Cédric, un chauffeur de taxi, s’est fait arnaquer, comme un certain nombre de Français. Toutefois, l’escroquerie dont il a été victime est peu commune. Le Parisien rapporte cette affaire qui commence fin 2020. L’homme de 40 ans apprend alors qu’il va faire l’objet d’un contrôle fiscal. L’administration fiscale l’informe alors qu’elle va se plonger dans l’étude de ses comptes des années 2017, 2018 et 2019. Le 5 octobre dernier, lorsqu’il dépose plainte, Cédric raconte en avoir fait part à l’un de ses amis, chauffeur VTC. Ce dernier lui donne alors le contact d’un de ses clients, un certain Marc B.

Cédric se décide à le rencontrer. Le fiscaliste le reçoit à son domicile et lui assure qu’un simple montage financier va le sortir de la mauvaise passe dans laquelle il est engagé. Le chauffeur doit lui donner 20 000 euros afin de lui ouvrir un dossier, ainsi que 8 000 euros afin de mener à bien la procédure. Pendant un an, Cédric va faire des chèques au faux avocat. Pendant ce temps-là, de nouvelles pénalités tombent. L’escroc rassure alors Cédric : "Qu’ils te mettent 20, 30 ou 40 % de pénalité, ça ne change rien, tout ira à la poubelle." Toutefois un nouveau contrôle lui est annoncé, il commence à prendre peur. C’est pourquoi il enregistre désormais l’ensemble de ses échanges avec Marc B.

Quelques temps plus tard, une discussion animée aura lieu entre les deux hommes au cours de laquelle le faux avocat dira notamment : "Ils sont où les 50 000 euros, y a une trace ?" Comprenant qu’il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - Ce gérant d’un bar à Cannes raconte l’arnaque au terminal bancaire dont il a été victime

La Banque de France met en place un numéro unique pour aider les personnes en difficulté financière
Israël finalise la version navale de son célèbre Dôme de fer
Le Sénat vote un compromis pour limiter le "matraquage" fiscal des résidences secondaires
Quels sont les mots de passe les plus utilisés en France en 2022 ?
Électricité : la consommation des Français continue de baisser