La bourse est fermée

Faillite de SVB : le coup de gueule du prix Nobel Joseph Stiglitz

Nicolò Campo/LightRocket via Getty Images

Après l'accalmie constatée mardi sur les marchés, le risque d'une crise financière majeure est-il écarté ?

"Ça fait partie des choses qu'on ne peut pas prédire. Les banques sont plus saines que par le passé, notamment en 2008. Il y a eu des progrès, mais pas autant que nécessaire. Les nouvelles technologies favorisent les 'bank runs' (paniques bancaires). On pensait jusqu'ici que les comptes bancaires étaient difficiles à déplacer. Mais quand tout le monde gère son compte bancaire par Internet, c'est beaucoup plus facile de retirer tout son argent et de le placer ailleurs. Avant la faillite de SVB, il y avait eu très peu de discussions sur la manière dont la technologie avait influencé la probabilité des 'bank runs'. La stabilité du système financier doit être repensée, en prenant en compte les nouvelles technologies."

Vous avez écrit dans une récente tribune que la faillite de SVB était "prévisible". D'autres banques de premier plan vont-elles faire faillite dans les prochains jours ?

"Le système bancaire est très complexe. Il y a toujours des rumeurs au sujet de telle ou telle banque qui serait vulnérable, mais sauf à connaître leur bilan comptable, leurs expositions et (leurs résultats) aux tests de résistance, c'est difficile de les vérifier. Ce qui est intéressant, c'est qu'il n'y avait pas de commentaires négatifs au sujet des prêts accordés par SVB. Par le passé, dans la plupart des 'bank runs', les gens se plaignaient de l'imprudence des banques, qui avaient fait des prêts (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : comment expliquer l’effondrement de Credit suisse et quels risques pour les banques et l’économie ?
Faillite de SVB : Larry Fink, le patron de BlackRock, craint des déboires en cascade
Crypto : le bitcoin (BTC) explose, feu de paille ou non ? Le conseil Bourse
ChatGPT : la nouvelle version GPT-4 réussit l’examen du barreau haut la main
En manque de pilotes, les compagnies aériennes vont réduire le nombre de vols cet été