Marchés français ouverture 3 h 19 min
  • Dow Jones

    33 596,34
    -350,76 (-1,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 014,89
    -225,05 (-2,00 %)
     
  • Nikkei 225

    27 736,28
    -149,59 (-0,54 %)
     
  • EUR/USD

    1,0462
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    19 469,46
    +28,28 (+0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    16 279,57
    -90,01 (-0,55 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,94
    +0,14 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    3 941,26
    -57,58 (-1,44 %)
     

Votre facture EDF a-t-elle été surestimée ? Pourquoi vos impôts locaux vont flamber ? Le flash éco du jour

Sophie Levy Ayoun

On commence par le coup de gueule du jour poussé par la CLCV. L’association de défense des consommateurs assure que les abus de certains fournisseurs en matière d’accès à l’électricité nucléaire ont conduit à une majoration illégitime du tarif réglementé de vente en 2022. Selon les calculs de la CLCV, les consommateurs auraient ainsi payé leur électricité entre 7 et 10% plus cher que ce qu’ils auraient dû cette année. Elle exhorte donc la Commission de régulation de l’énergie à revoir ses calculs et à appliquer un rattrapage tarifaire à la baisse l’an prochain. Retrouvez les détails de cette affaire sur notre site !

Autre polémique, qui concerne cette fois les propriétaires bailleurs. Au 1er janvier 2023, la première échéance de l’interdiction de location des passoires thermiques entrera en vigueur. Celle-ci concernera d’abord les logements les plus énergivores, avant de se généraliser à tous les biens notés F et G en diagnostic de performance énergétique, d’ici 2028. Problème : les propriétaires qui mettent de tels logements en location ne semblent pas tous enclins à engager des travaux énergétiques. Selon un sondage de la Fnaim, le principal syndicat des professionnels de l’immobilier, un bailleur sur trois entend même continuer de louer son bien malgré l’interdiction.

On enchaîne avec l’info pratique. La suppression de la redevance télé, actée cet été, va permettre aux ménages d’économiser 138 euros par an. Avant sa suppression, la contribution à l’audiovisuel public était collectée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le piège inflationniste à la française
Le déficit de compétences coûterait une somme faramineuse à la France
Les défis que Luc Rémont devra relever à la tête d’EDF
Dans cet aéroport européen, le nombre de vols va encore diminuer jusqu'à fin mars
Le plan du gouvernement pour doper la couverture vaccinale… et combler le trou de la Sécu