Marchés français ouverture 8 h 14 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0031 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 056,51
    -989,41 (-2,41 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Facebook renforce ses mesures de lutte contre la désinformation sur les vaccins et le Covid-19

·2 min de lecture

Pour tenter d'endiguer la pandémie de Covid-19, les réseaux sociaux ont aussi un rôle à jouer. Facebook a annoncé lundi 8 février redoubler d'efforts en faveur de la vaccination contre le coronavirus, avec toujours plus d'informations sur les campagnes nationales et des mesures renforcées contre les fausses rumeurs répandues par les groupes anti-vaccins. Le géant américain des réseaux sociaux veut en faire plus pour "retirer les fausses affirmations sur Facebook et Instagram sur le Covid-19, sur les vaccins contre le Covid-19 et les vaccins en général pendant la pandémie", a-t-il indiqué dans un communiqué.

Facebook a donc étendu sa liste des idées fausses qui ne seront pas tolérées, et sont déjà interdites dans les publicités. Elle comprend notamment les messages affirmant que le Covid-19 a été fabriqué par des humains, que les vaccins ne sont pas efficaces, qu'il est moins dangereux d'attraper la maladie que de se faire vacciner ou encore que les vaccins sont toxiques ou causent l'autisme. Les personnes qui partagent ce genre de désinformation pourront être bannies, a prévenu le groupe californien.

À lire aussi — La 'Cour suprême' de Facebook a rendu ses premières décisions sur la modération trop 'vague' du réseau

Les administrateurs de groupes ont été informés qu'ils devront approuver les messages de membres qui ont tendance à répandre de la désinformation, avant qu'ils ne soient partagés. Et sur Instagram, les comptes d'utilisateurs cherchant à décourager leurs abonnés de se faire vacciner seront plus difficiles à trouver.

Les plateformes dominantes collaborent depuis des mois avec les grandes organisations de santé pour mettre en avant les informations "qui ont autorité" sur la crise sanitaire, notamment à travers son "centre d'informations sur le Covid-19". "Plus de 2 milliards de personnes de 189 pays ont été connectées à des informations fiables" via cet onglet, fait valoir la société.

Mais les critiques de Facebook ne sont pas convaincus. "Facebook a promis à (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le premier moteur de fusée imprimé en 3D a été mis à feu en Inde
Hyundai présente un nouveau robot capable de ramper
La Corée du Nord a volé plus de 300 M$ de cryptomonnaies pour financer ses programmes nucléaires
Même sans Donald Trump, Twitter continue de gagner des utilisateurs
La sonde émiratie Hope vient d'entrer en orbite autour de Mars