La bourse ferme dans 5 h 22 min
  • CAC 40

    5 743,80
    -39,61 (-0,68 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 331,76
    -16,84 (-0,50 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,29 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9648
    -0,0040 (-0,41 %)
     
  • Gold future

    1 648,90
    -6,70 (-0,40 %)
     
  • BTC-EUR

    19 822,59
    -78,60 (-0,39 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,44
    -7,10 (-1,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,25
    -0,49 (-0,62 %)
     
  • DAX

    12 214,77
    -69,42 (-0,57 %)
     
  • FTSE 100

    6 956,60
    -62,00 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,87 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • GBP/USD

    1,0692
    -0,0165 (-1,52 %)
     

EXCLUSIF. Inflation : un Français sur deux a peur pour son budget

fins de mois
fins de mois

Des signaux faibles, mais des signaux clairs. Depuis le début de l'année 2022, les indices d'une dégradation de la situation financière des Français sont bien là. Sur les sept premiers mois, le nombre d'inscriptions au FICP, ce fichier de la Banque de France qui enregistre notamment les incidents de remboursements de prêt, a progressé de 18% (1). Même tendance pour les inscriptions du FCC (+12%), qui recense les « interdits bancaires », ces personnes qui ne peuvent plus émettre des chèques ou utiliser une carte bancaire.

Certes, ces chiffres prennent pour référence une année 2021 un peu particulière, puisque marquée encore par la pandémie du Covid, qui a eu pour effet de « geler » pour un temps la situation financière de nombreux ménages. Ils restent légèrement inférieurs à ceux de 2019, enregistrés avant la crise sanitaire. Mais ils constituent bien des signes avant-coureurs d'une dégradation de la situation budgétaire de certains ménages, sur fond de forte inflation (+6,1% en juillet).

Les Français sont bien conscients qu'une nouvelle séquence s'ouvre : selon notre sondage exclusif (2), réalisé en partenariat avec l'institut YouGov, 51% des personnes interrogées anticipent un recours plus fréquent au découvert dans les mois à venir. Autrement dit, 1 Français sur 2 s'attend à des fins de mois de plus en plus difficiles.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Assurance vie : le top 10 des contrats
- Budget : 6 conseils pour éviter de finir le mois à découvert avec l'envolée des prix
- Prêt immobilier : le boom du changement d'assurance