Publicité
La bourse ferme dans 4 h 17 min
  • CAC 40

    7 514,67
    +11,40 (+0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 854,13
    +14,99 (+0,31 %)
     
  • Dow Jones

    38 589,16
    -57,94 (-0,15 %)
     
  • EUR/USD

    1,0717
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • Gold future

    2 335,30
    -13,80 (-0,59 %)
     
  • Bitcoin EUR

    61 522,36
    -661,83 (-1,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,64
    -20,52 (-1,48 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,44
    -0,01 (-0,01 %)
     
  • DAX

    18 012,08
    +10,06 (+0,06 %)
     
  • FTSE 100

    8 142,35
    -4,51 (-0,06 %)
     
  • Nasdaq

    17 688,88
    +21,28 (+0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 431,60
    -2,14 (-0,04 %)
     
  • Nikkei 225

    38 102,44
    -712,12 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 936,12
    -5,66 (-0,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,2672
    -0,0014 (-0,11 %)
     

Exact Sciences démontre son leadership continu en matière de diagnostic précoce du cancer et d’amélioration des résultats pour les patients grâce à de multiples présentations de données à l’ASCO®

Les données qui seront présentées élargissent le corpus de preuves sur la valeur prédictive et pronostique du test Oncotype DX® dans tous les groupes ethniques

Les nouvelles données démontrent l’engagement d’Exact Sciences dans l’innovation et les stratégies qui élargissent l’accès des patients à des outils efficaces de dépistage et de diagnostic du cancer

MADISON, Wisconsin, May 24, 2024--(BUSINESS WIRE)--Exact Sciences Corp. (Nasdaq : EXAS), l’un des principaux fournisseurs de tests de dépistage et de diagnostic du cancer, présentera 10 résumés soulignant l’étendue et la profondeur du portefeuille de dépistage et de diagnostic de l’entreprise lors de la réunion annuelle de l’American Society of Clinical Oncology® (ASCO®), qui se tiendra du 31 mai au 4 juin 2024, à Chicago, dans l’Illinois. Ces présentations incluront de nouvelles données confirmant la valeur prédictive et pronostique du test Oncotype DX Breast Recurrence Score® chez des patientes multiethniques. Exact Sciences présentera également des données sur son approche de la détection précoce multicancéreuse (MCED) pour plusieurs types de tumeurs, ainsi que d’autres données concrètes montrant des stratégies optimisées d’adhésion au dépistage pour le test Cologuard® ainsi que des taux d’adhésion élevés pour les dépistages répétés.

PUBLICITÉ

« Les preuves de plus en plus nombreuses d’Exact Sciences montrent que des interventions thérapeutiques plus précoces et plus personnalisées conduisent à un plus grand succès pour les personnes atteintes de cancer. Un dépistage efficace du cancer et des outils de diagnostic sont donc essentiels pour améliorer les résultats des patients », déclare Dr Rick Baehner, médecin-chef Precision Oncology chez Exact Sciences. « Ces données présentées à l’ASCO soutiennent notre objectif visant à établir de nouvelles normes de dépistage et de diagnostic par le biais d’une innovation rigoureuse et d’une collecte de données du monde réel dans le cadre des soins du cancer. Nous nous engageons à poursuivre le développement de tests de haute qualité qui répondent aux besoins de tous les patients, indépendamment de l’âge ou de l’origine ethnique. »

Precision Oncology

De nouvelles données issues de deux études évaluant les résultats de Recurrence Score® ont montré que le test Oncotype DX Breast Recurrence Score prédit la survie du cancer du sein dans différents groupes ethniques. La première étude a confirmé que le test est pronostique pour la mortalité spécifique au cancer du sein et prédictif du bénéfice de la chimiothérapie à travers les groupes ethniques chez les patientes sans ganglions lymphatiques, suite à des analyses ajustées au score de propension. Cette étude en situation réelle portant sur plus de 171 000 patientes atteintes d’un cancer du sein non métastatique, avec récepteurs hormonaux positifs et HER2 négatifs, et dont le résultat de Recurrence Score provient de la base de données SEER, a également montré que le résultat de Recurrence Score était prédictif des bénéfices de la chimiothérapie chez toutes les patientes ayant un ganglion lymphatique positif. L’étude a montré que les patientes noires non hispaniques avaient un Recurrence Score et un recours à la chimiothérapie plus élevés que les autres groupes. Des analyses exploratoires de l’essai RxPONDER ont montré que si le test restait pronostique dans tous les groupes ethniques, les patientes noires non hispaniques avaient des scores plus élevés sur l’axe de prolifération, ce qui suggère que les différences dans la biologie des tumeurs peuvent contribuer à expliquer les différences dans les résultats du cancer du sein.

Screening

De nouvelles données suggèrent que la détection précoce multicancéreuse (MCED) permet d’identifier les cancers plus tôt, de raccourcir le délai de diagnostic et de réduire le nombre de diagnostics tardifs (stade IV). Dans une analyse de modélisation, lorsque la MCED a été évaluée pour 12 types de cancer différents, elle a permis de réduire le nombre de diagnostics de stade IV par rapport au diagnostic effectué par les soins habituels, 38 % des réductions de stade IV étant attribuées à des cancers pour lesquels il n’existe pas de directives de dépistage recommandées.

Exact Sciences partagera également des données concrètes montrant une forte adhésion au test Cologuard et un taux de répétition sur trois ans, ainsi que des données démontrant le succès de l’utilisation de différentes approches de sensibilisation numérique pour aider à améliorer l’adhésion au dépistage, conduisant à des taux élevés d’achèvement du dépistage pour le test Cologuard à travers différentes populations de patients.

Présentations de données dans l’ensemble du portefeuille Precision Oncology et Screening d’Exact Sciences à l’ASCO 2024 :

Precision Oncology

Résumé 515 : Recurrence Score® Gene Axes Scores par ethnie dans l’essai RxPONDER
Présentateur : Y. Abdou, MD
Session : Séance rapide de résumés oraux
Date/heure : Vendredi 31 mai, 15h39 - 15h45 CDT
Principales conclusions : cette étude a analysé les scores des axes génétiques de Recurrence Score et leurs associations avec les résultats afin de comprendre les différences dans la biologie tumorale sous-jacente parmi les différents groupes ethniques. Les scores des axes génétiques de Recurrence Score diffèrent selon l’ethnie, les patients noirs non hispaniques présentant des scores de l’axe de prolifération plus élevés que les autres groupes. Cela pourrait expliquer en partie les résultats moins bons observés dans cette population lors de l’essai RxPONDER. Ces résultats soulignent l’importance de la biologie des tumeurs et plaident en faveur d’une étude plus approfondie des facteurs complexes contribuant aux disparités dans les résultats afin de les traiter efficacement.

Résumé 533/Affiche Bd 125 : Étude actualisée de la base de données SEER sur l’analyse de 21 gènes pour évaluer la mortalité spécifique au cancer du sein et les avantages de la chimiothérapie en fonction de l’origine ethnique
Présentateur : E. Diego, MD
Session : Session d’affiches
Date/heure : Dimanche 2 juin, 9h00 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : les données concrètes issues des registres SEER sur plus de 145 000 patientes atteintes d’un cancer du sein confirment que le test Oncotype DX Breast Recurrence Score permet de pronostiquer la survie spécifique au cancer du sein dans tous les groupes ethniques et de prédire le bénéfice de la chimiothérapie dans la plupart des groupes. Cette étude a été réalisée pour mieux comprendre les disparités ethniques identifiées dans les essais de phase 3 TAILORx et RxPONDER, qui ont utilisé le test Oncotype DX pour identifier les patientes atteintes d’un cancer du sein avec ou sans envahissement ganglionnaire qui peuvent ou non bénéficier d’une chimiothérapie. Cette dernière analyse SEER confirme la valeur pronostique du test Oncotype DX, indépendamment de l’appartenance ethnique.

Résumé 508 : Développement et validation de l’outil RSClin N+ pour le cancer du sein à récepteurs hormonaux positifs (HR+) et à ganglions HER2 négatifs (HER2-)
Présentateur : L. Pusztai, MD, PhD, FASCO
Session : Séance de résumés oraux
Date/heure : Lundi 3 juin, 17h24 – 17h35 CDT
Lieu : Hall B1
Principales conclusions : le modèle de l’outil RSClin® N+ fournit de meilleures estimations du risque pronostique et du bénéfice absolu de la thérapie chimioendocrine par rapport aux données cliniques ou génomiques seules pour les patientes atteintes d’un cancer du sein avec envahissement ganglionnaire, HR+/HER2- et pourrait être utilisé dans le conseil aux patientes. S’appuyant sur le succès de l’outil RSClin, la version N+ de l’outil RSClin intègre le résultat Recurrence Score avec des facteurs clinicopathologiques, stratifiés par le statut ménopausique, afin d’améliorer sa valeur pronostique et prédictive pour les patientes atteintes d’une maladie avec envahissement ganglionnaire.

Résumé 576/Affiche Bd 168 : Évaluation du Ki67 et d’Oncotype DX Recurrence Score pendant le traitement néoadjuvant par létrozole/abemaciclib ou la chimiothérapie chez les patientes atteintes d’un cancer du sein hautement prolifératif HR+/HER2- participant à l’essai GEICAM CARABELA.
Présentateur : A. Guerrero, MD
Session : Session d’affiches
Date/heure : Dimanche 2 juin, 9h00 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : les tumeurs du cancer du sein hautement prolifératives (Ki67 ≥40 %) ou celles dont le score de récurrence est élevé (>25) ont montré une charge cancéreuse résiduelle plus faible après un traitement de chimiothérapie néoadjuvante par rapport à un traitement néoadjuvant par létrozole plus abemaciclib. Ces données confirment la valeur prédictive des évaluations du risque de Ki67 et de Recurrence Score et suggèrent qu’il pourrait être insuffisant de se fier uniquement au létrozole/abemaciclib en tant que traitement systémique pour ces tumeurs. Il s’agit d’une analyse exploratoire de l’essai de phase 2 CARABELA, qui compare l’efficacité de la chimiothérapie néoadjuvante à celle du traitement néoadjuvant par létrozole/abemaciclib chez les patientes atteintes d’un cancer du sein HR+/HER2- à risque élevé/intermédiaire (stade II-III, Ki67≥20 %).

Résumé 565 : Combinaison de la sensibilité prédite à la thérapie endocrinienne (indice SET2,3) et de Recurrence Score® dans le cancer du sein avec envahissement ganglionnaire : validation indépendante dans l’étude PACS-01
Présentateur : F.M. Penault-Llorca, MD, PhD
Session : Session d’affiches
Date/heure : Dimanche 2 juin, 9h00 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : la combinaison du test Oncotype DX Breast Recurrence Score avec l’indice Sensitivity to Endocrine Therapy (SET2,3), une évaluation basée sur des biomarqueurs conçue pour évaluer la réponse d’une tumeur à l’hormonothérapie, a permis d’améliorer la valeur pronostique pour les patientes atteintes d’un cancer du sein avec envahissement ganglionnaire. Ces données proviennent d’une analyse de validation indépendante et en aveugle de l’essai PACS-01, qui a évalué une chimiothérapie adjuvante séquentielle à base d’épirubicine et de docétaxel pour les patientes atteintes d’un cancer du sein avec envahissement ganglionnaire.

Résumé 10584/Affiche Bd 111 : Avantages cliniques et économiques des stratégies de tests génomiques pour guider le traitement des patientes atteintes d’un cancer du sein HR+/HER2- aux États-Unis
Présentateur : B. Heald, MS
Session : Session d’affiches
Date/heure : Lundi 3 juin, 13:30 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : selon cette étude de modélisation économique de la santé, l’utilisation d’une stratégie de test combinant le test Oncotype DX Breast Recurrence Score et le test génétique germinal (GGT), qui identifie les variantes potentiellement pathogènes du cancer, peut aider à optimiser les décisions de traitement dans le cas d’un cancer du sein HR+/HER2- précoce et améliorer les résultats pour les patientes tout en réduisant les coûts.

Screening

Résumé 11135/Affiche Bd 330 : Délai de diagnostic et utilisation des soins de santé en période péridiagnostique entre les cancers détectés par dépistage et les cancers non détectés par dépistage : Preuves issues de SEER-Medicare
Présentateur : X. Cao, PhD
Session : Session d’affiches
Date/heure : Lundi 3 juin, 09:00 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : les programmes efficaces de dépistage du cancer ont permis de raccourcir le délai de diagnostic et de réduire la fréquence des diagnostics de stade 4 chez les patients atteints d’un cancer du sein ou d’un cancer colorectal détecté grâce au dépistage. Cette analyse rétrospective du registre SEER confirme que les technologies efficaces de dépistage du cancer ont le potentiel d’améliorer les résultats pour les patients en permettant une détection plus précoce lorsque les options de traitement sont généralement les plus efficaces.

Résumé 11076/Affiche Bd 271 : Effet des tests de détection précoce multicancer sur les cancers de stade avancé : étude de modélisation
Présentateur : J. Chhatwal, PhD
Session : Session d’affiches
Date/heure : Lundi 3 juin, 09:00 CDT
Lieu : Hall A
Principales conclusions : dans une simulation de modélisation sur 50 ans, le test MCED a permis de réduire de 1 323 le nombre de diagnostics de cancer de stade IV (24 %) par rapport aux soins habituels. Trente-huit pour cent de ces réductions du stade IV étaient attribuables au dépistage de cancers non recommandés, soulignant le potentiel des nouvelles stratégies MCED pour aider à détecter les cancers plus tôt et à initier des interventions thérapeutiques plus tôt.

Résumé e15632 : Adhésion à l’ADN de selles multicibles dans le monde réel au sein d’une population carcérale mal desservie et vulnérable.
Présentateur : J. Kasselman
Session : Publication uniquement
Date/heure : S.O.
Lieu : S.O.
Principales conclusions : chez les personnes incarcérées, le mt-sDNA a permis d’obtenir des taux d’adhésion élevés (95,3 %) et des délais de réalisation courts (20 jours en moyenne) dans cette population difficile à atteindre. Ces données démontrent en outre l’importance des efforts visant à découvrir les avantages pour les patients, les prestataires et le système qui peuvent être obtenus par l’adoption plus large de cette approche de dépistage très accessible dans ce contexte de soins de santé difficile.

Résumé e15633 : Adhésion longitudinale à l’ADN de selles multicible dans le monde réel pour le redépistage du cancer colorectal dans une grande population nationale
Présentateur : M. Greene
Session : Publication uniquement
Date/heure : S.O.
Lieu : S.O.
Principales conclusions : dans une analyse longitudinale réelle de 481 748 patients, l’adhésion au dépistage répété du cancer colorectal (CCR) avec le test Cologuard est restée élevée (83,6 %), et les patients ayant subi un dépistage répété une fois étaient plus susceptibles de poursuivre avec un troisième dépistage Cologuard à vie. Ces données suggèrent une grande confiance des patients dans Cologuard, renforçant ainsi son potentiel à contribuer à combler les lacunes en matière de dépistage du CCR pour les personnes à risque moyen.

À propos du portefeuille Precision Oncology d’Exact Sciences

Le portefeuille Precision Oncology d’Exact Sciences fournit des informations génomiques exploitables pour éclairer le pronostic et le traitement du cancer après le diagnostic. Dans le cancer du sein, le test Oncotype DX Breast Recurrence Score® est le seul test capable de prédire la probabilité d’un bénéfice de la chimiothérapie ainsi que la récidive dans le cancer du sein invasif. Le test Oncotype DX® est reconnu comme le standard de soins et est inclus dans toutes les principales directives de traitement du cancer du sein. Le test OncoExTra® applique un profilage complet de la tumeur, en utilisant le séquençage de l’exome entier et du transcriptome entier, pour aider à la sélection de la thérapie pour les patients atteints d’un cancer avancé, métastatique, réfractaire, récidivant ou récurrent. Avec un panel étendu d’environ 20 000 gènes et 169 introns, le test OncoExTra est l’un des panels génomiques (ADN) et transcriptomiques (ARN) les plus complets disponibles aujourd’hui. Le test de cancer héréditaire Riskguard fournit un rapport de patient individualisé qui comprend les risques génétiques et familiaux en utilisant un simple échantillon de sang ou de salive pour 10 cancers courants : colorectal, sein, prostate, peau, ovaire, endométrial, pancréatique, gastrique, rénal et endocrinien. Exact Sciences permet aux patients de jouer un rôle plus actif dans la prise en charge de leur cancer et facilite la commande de tests, l’interprétation des résultats et la personnalisation de la médecine. Pour en savoir plus, rendez-vous sur precisiononcology.exactsciences.com.

À propos de Cologuard

Le test Cologuard a été approuvé par la FDA en août 2014 et les résultats de l’essai pivot prospectif ponctuel d’Exact Sciences sur 90 sites et 10 000 patients ont été publiés dans The New England Journal of Medicine en mars 2014. Le test Cologuard est inclus dans les directives de dépistage du cancer colorectal de l’American Cancer Society (2018) et dans les recommandations de l’U.S. Preventive Services Task Force (2021) et du National Comprehensive Cancer Network (2016). Le test Cologuard est indiqué pour le dépistage du cancer colorectal chez les adultes de 45 ans et plus présentant un risque moyen, en détectant certains marqueurs d’ADN et du sang dans les selles. N’utilisez pas le test Cologuard si vous avez eu un précancer, si vous souffrez d’une maladie inflammatoire de l’intestin et de certains syndromes héréditaires, ou si vous avez des antécédents personnels ou familiaux de cancer colorectal. Le test Cologuard ne remplace pas la coloscopie chez les patients à haut risque. La performance du test Cologuard chez les adultes âgés de 45 à 49 ans est estimée sur la base d’une vaste étude clinique portant sur des patients âgés de 50 ans et plus. La performance du test Cologuard lors de tests répétés n’a pas été évaluée.

Le résultat du test Cologuard doit être interprété avec prudence. Un résultat positif ne confirme pas la présence d’un cancer. Les patients dont le résultat est positif doivent se faire prescrire une coloscopie. Un résultat négatif ne confirme pas l’absence de cancer. Les patients dont le résultat est négatif doivent discuter avec leur médecin de la date à laquelle ils doivent subir un nouveau test. L’assurance maladie et la plupart des grands assureurs couvrent le test Cologuard. Pour plus d’informations sur le test Cologuard, rendez-vous sur cologuardtest.com. Rx uniquement.

À propos d’Exact Sciences Corp.

Leader dans le domaine des tests de dépistage et de diagnostic du cancer, Exact Sciences apporte aux patients et aux professionnels de santé la clarté nécessaire pour prendre plus tôt les mesures qui changeront leur vie. S’appuyant sur le succès des tests Cologuard® et Oncotype®, Exact Sciences investit dans son portefeuille de produits pour développer des solutions innovantes à utiliser avant, pendant et après un diagnostic de cancer. Pour plus d’informations, rendez-vous sur ExactSciences.com, suivez Exact Sciences sur X (anciennement Twitter) @ExactSciences, ou retrouvez Exact Sciences sur LinkedIn et Facebook. REMARQUE : Exact Sciences et Cologuard sont des marques commerciales ou des marques déposées d’Exact Sciences Corporation. Oncotype, Oncotype DX, Oncotype DX Breast Recurrence Score, RSClin et Recurrence Score sont des marques commerciales ou des marques déposées de Genomic Health, Inc. Toutes les autres marques commerciales et marques de service sont la propriété de leurs détenteurs respectifs. Cologuard n’est pas disponible en dehors des États-Unis. Le test de détection précoce multicancer d’Exact Sciences est encore en cours de développement.

Déclarations prospectives

Ce communiqué de presse contient des déclarations prospectives concernant nos attentes, anticipations, intentions, croyances ou stratégies concernant l’avenir. Ces déclarations prospectives sont basées sur des hypothèses que nous avons formulées à la date du présent communiqué et sont soumises à des risques connus et inconnus et à des incertitudes qui pourraient faire en sorte que les résultats, les conditions et les événements réels diffèrent matériellement de ceux anticipés. Vous êtes donc invité à ne pas vous fier indûment aux déclarations prospectives. Parmi les exemples de déclarations prospectives figurent, entre autres, les déclarations que nous faisons concernant les attentes en matière de développement et de commercialisation de produits et services nouveaux ou améliorés et leur impact sur les patients, ainsi que nos stratégies, notre positionnement, nos ressources, nos capacités et nos attentes en matière d’événements ou de performances futurs. Les risques et incertitudes susceptibles d’affecter nos déclarations prospectives sont décrits dans les sections « Facteurs de risque » de notre dernier rapport annuel sur formulaire 10-K et de tout rapport trimestriel ultérieur sur formulaire 10-Q, ainsi que dans nos autres rapports déposés auprès de la Securities and Exchange Commission. Nous ne nous engageons pas à mettre à jour publiquement les déclarations prospectives, écrites ou orales, qui peuvent être faites de temps à autre, que ce soit à la suite de nouvelles informations, de développements futurs ou autres.

Le texte du communiqué issu d’une traduction ne doit d’aucune manière être considéré comme officiel. La seule version du communiqué qui fasse foi est celle du communiqué dans sa langue d’origine. La traduction devra toujours être confrontée au texte source, qui fera jurisprudence.

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240524544964/fr/

Contacts

Médias (États-Unis) :
Gisela Pedroza
+1 949 468-7854
gpedroza@exactsciences.com

Médias (OUS) :
Federico Maiardi
+41 79-138-1326
fmaiardi@exactsciences.com

Investisseurs :
Nathan Harrill
+1 608 535-8659
investorrelations@exactsciences.com