La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 148,62
    -275,76 (-1,29 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Les Européens reprendront leurs importations de gaz russe selon le Qatar

Pixabay

Le gaz russe fera-t-il son retour un jour en Europe comme par le passé ? C'est ce que prédit le ministre de l'Energie du Qatar, pays parmi les plus grands exportateurs de cet hydrocarbure, estimant par ailleurs que l'actuelle volatilité du marché devrait perdurer. Les pays européens ont largement restreint leur approvisionnement en gaz russe après l'invasion de l'Ukraine par Moscou en février 2022, un conflit ayant provoqué une secousse sur le marché mondial de l'énergie. "Le gaz russe va revenir, à mon avis, en Europe" même si elle a désormais "une diversité bien plus grande" des sources d'approvisionnement, a déclaré le ministre qatari Saad Sherida al-Kaabi, également patron de QatarEnergy, la compagnie nationale du riche émirat gazier du Golfe.

"Les Européens disent aujourd'hui qu'il n'en est pas question" mais "les choses se réparent avec le temps", a ajouté le responsable lors d'un forum sur l'énergie organisé à Abou Dhabi. Les exportations de gaz de Gazprom vers l'Union européenne et la Suisse ont chuté de 55% en 2022, selon ce géant russe de l'énergie, l'Europe étant auparavant son principal marché. Ce mois-ci, le prix de gros du gaz naturel en Europe est tombé à son plus bas niveau depuis l'invasion de l'Ukraine par la Russie, grâce à un hiver clément qui permet d'économiser les stocks, mais les analystes mettent en garde contre l'imprévisibilité du marché. "La situation va rester volatile un certain temps", a également mis en garde Saad Sherida al-Kaabi, affirmant que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

De nouveaux droits pour certains retraités, des économies de chauffage possibles dans les copropriétés… Le flash éco du jour
Pourquoi les bouches d'égout sont la nouvelle cible des voleurs ?
PSG : Hidalgo ne veut pas vendre le Parc des Princes, réponse acerbe du club
Grève du 19 janvier : Fabien Roussel exhorte "un million" de Français "à déferler dans la rue"
Comment un site de box de stockage est devenu le lieu d'une escroquerie à grande échelle ?