La bourse ferme dans 6 h 44 min
  • CAC 40

    6 806,87
    +67,14 (+1,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 134,20
    +44,62 (+1,09 %)
     
  • Dow Jones

    34 899,34
    -905,06 (-2,53 %)
     
  • EUR/USD

    1,1289
    -0,0031 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 800,10
    +12,00 (+0,67 %)
     
  • BTC-EUR

    50 418,63
    +1 896,98 (+3,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 426,11
    -29,30 (-2,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,21
    +3,06 (+4,49 %)
     
  • DAX

    15 359,99
    +102,95 (+0,67 %)
     
  • FTSE 100

    7 106,15
    +62,12 (+0,88 %)
     
  • Nasdaq

    15 491,66
    -353,54 (-2,23 %)
     
  • S&P 500

    4 594,62
    -106,84 (-2,27 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,92
    -467,70 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 852,24
    -228,28 (-0,95 %)
     
  • GBP/USD

    1,3345
    +0,0007 (+0,05 %)
     

Etranglée, mise au sol, bâillonnée...la députée Coralie Dubost revient sur sa violente agression

·2 min de lecture

Coralie Dubost a évoqué l'agression qu'elle et son compagnon ont subi en pleine rue à Paris, une nuit de la semaine dernière. «Ce n’était pas une agression politique», assure-t-elle.

«Nous allons beaucoup mieux. Nous nous remettons». Une semaine après la violente agression qu’elle a subie en pleine rue à Paris avec son compagnon, la députée Coralie Dubost est intervenue sur BFM TV dimanche pour donner de ses nouvelles et quelques détails de l’attaque glaçante. Dans la nuit de mardi à mercredi, après une sortie au restaurant, sur le chemin du retour, vers 0h15, le couple, à pied, a été «attaqué par l’arrière». «Nous avons été étranglés en même temps. Nous n’avons pas vu les visages des agresseurs à ce moment là», confie-t-elle avec une émotion encore palpable.

Le couple est «mis au sol». «Je ne sais pas comment. Je pense avoir perdu connaissance, m’être évanouie de l’étranglement». L’élue LREM est ensuite «bâillonnée» , «aveuglée». Elle entendait seulement les coups portés à son compagnon. Elle se souvient d’une opération menée dans un «très grand silence», «c’était très mécanique et froid».

Son compagnon a brisé ce silence et donné «tout ce qu’il a» - une montre Rolex d’une valeur de 12 000 euros a été évoquée dans la presse. Cela n’a pour autant pas mis fin au calvaire du couple. «Il y a eu encore des coups. Puis, un moment donné ils ont décidé d’interrompre. En tout cas, l’agresseur qui me tenait a décidé que cela devait se terminer et ils sont partis».

Son sac à main dérobé

Il n’y avait personne d’autres dans la rue au moment de l’attaque. La députée de l’Hérault a pu «bien observer à la fois la tenue, la démarche» des agresseurs, au nombre de quatre, lors de leur fuite. Son ami «a vu certains visages».

Les malfaiteurs sont repartis avec son sac à main et «tous les effets à l’intérieur». «Par chance il n’y avait pas mon téléphone qui comporte quelques données sensibles», se réjouit-elle. Dans(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles