La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 116,04
    -109,57 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    0,9790
    -0,0030 (-0,30 %)
     
  • Gold future

    1 673,40
    +4,80 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    20 173,28
    +47,85 (+0,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    450,95
    +7,52 (+1,70 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,09
    -1,14 (-1,40 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 772,77
    +35,26 (+0,33 %)
     
  • S&P 500

    3 639,89
    -0,58 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1132
    +0,0009 (+0,08 %)
     

Etats-Unis : la pénurie de main d'œuvre s'aggrave

Vendeurs, serveurs, professeurs, facteurs... Les annonces d'emplois pullulent aux Etats-Unis, tant le nombre de travailleurs a fondu depuis le début de la pandémie, entre les départs en retraite, les restrictions d'immigration, ou encore les Covid longs. Des panneaux "On embauche" s'étalent sur le bord des routes, devant les restaurants, ou encore sur les bus. Car si les employeurs cherchent à embaucher davantage qu'avant la pandémie face à la frénésie de consommation des Américains, ils peinent cependant à recruter.

Plus de 10 millions de postes étaient vacants en juin, selon les données les plus récentes disponibles, pour moins de 6 millions de demandeurs d'emploi. "Nous avons beaucoup d'emplois, mais pas assez de travailleurs", et "cette pénurie affecte tous les secteurs", résume la Chambre de commerce américaine, qui représente les entreprises américaines, dans un communiqué. De nombreuses personnes ont cessé de travailler au printemps 2020, lorsque l'économie américaine était touchée de plein fouet par le Covid-19. Et ne sont pas revenues."Nous aurions 3,4 millions de personnes de plus sur le marché du travail" si le taux de participation, de 62,1% en juillet, était toujours de 63,4%, comme avant la pandémie, a calculé l'organisation patronale.

Mais où sont-ils tous passés ? Pour beaucoup, à la retraite: "la population américaine vieillit", a indiqué à l'AFP Nick Bunker, spécialiste du marché de l'emploi américain et responsable de la recherche économique pour le site d'annonces (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pour relancer son économie, la Chine baisse par surprise plusieurs taux
Variole du singe : l'État achète 1,5 million de doses d'un vaccin danois
La Nasa veut mieux encadrer le tourisme spatial
"Au bord de la rupture", les pompiers réclament plus de moyens financiers
La Thaïlande veut attirer les télétravailleurs étrangers avec un visa de 10 ans