La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 570,19
    -52,40 (-0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 130,84
    -39,03 (-0,94 %)
     
  • Dow Jones

    34 584,88
    -166,42 (-0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1732
    -0,0040 (-0,34 %)
     
  • Gold future

    1 753,90
    -2,80 (-0,16 %)
     
  • BTC-EUR

    40 580,86
    -755,47 (-1,83 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 193,48
    -32,05 (-2,62 %)
     
  • Pétrole WTI

    71,96
    -0,65 (-0,90 %)
     
  • DAX

    15 490,17
    -161,63 (-1,03 %)
     
  • FTSE 100

    6 963,64
    -63,84 (-0,91 %)
     
  • Nasdaq

    15 043,97
    -137,96 (-0,91 %)
     
  • S&P 500

    4 432,99
    -40,76 (-0,91 %)
     
  • Nikkei 225

    30 500,05
    +176,71 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    24 920,76
    +252,91 (+1,03 %)
     
  • GBP/USD

    1,3737
    -0,0059 (-0,43 %)
     

Les Etats-Unis entament l'évacuation d'anciens auxiliaires afghans

·1 min de lecture
LES ETATS-UNIS ENTAMENT L'ÉVACUATION D'ANCIENS AUXILIAIRES AFGHANS

By Jonathan Landay

WASHINGTON (Reuters) - Quelque 200 ressortissants afghans ayant travaillé pour Washington durant les vingt ans d'intervention militaire américaine en Afghanistan sont arrivés vendredi aux Etats-Unis dans le cadre d'une opération d'évacuation visant à les protéger contre d'éventuelles représailles des taliban.

Ce transfert a lieu alors que les Etats-Unis sont près d'achever le retrait de leur contingent dans le pays et que les insurgés islamistes gagnent du terrain sur les forces de Kaboul.

Les 200 ressortissants évacués sont arrivés à Fort Lee, une base militaire de Virginie, pour achever des formalités administratives et passer des examens médicaux.

Ils bénéficient d'un visa spécial (Special Immigrant Visa, SIV), créé par le Congrès en 2006 pour les interprètes irakiens et afghans qui ont risqué leur vie en travaillant pour le gouvernement américain. Ce programme leur permet de venir avec leurs familles.

"Ces arrivées ne sont que les premières d'une longue série alors que nous oeuvrons au transfert rapide des Afghans éligibles aux SIV pour les mettre hors de danger — aux États-Unis, sur des bases américaines à l'étranger ou dans des pays tiers - afin qu'ils puissent attendre en toute sécurité la fin de la procédure d'examen de leurs demandes de visa", a précisé dans un communiqué le président américain Joe Biden.

Au total, 50.000 personnes voire davantage pourraient être évacuées dans le cadre de cette opération.

Selon Lloyd Austin, le secrétaire américain à la Défense, environ 75.000 Afghans ont déjà été accueillis aux États-Unis au cours de la décennie écoulée.

(Reportage Jonathan Landay avec Maria Ponnezhath, version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles