Marchés français ouverture 2 h 44 min
  • Dow Jones

    33 947,10
    -482,78 (-1,40 %)
     
  • Nasdaq

    11 239,94
    -221,56 (-1,93 %)
     
  • Nikkei 225

    27 913,05
    +92,65 (+0,33 %)
     
  • EUR/USD

    1,0491
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    19 276,53
    -241,76 (-1,24 %)
     
  • BTC-EUR

    16 216,06
    -449,52 (-2,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    401,80
    -9,41 (-2,29 %)
     
  • S&P 500

    3 998,84
    -72,86 (-1,79 %)
     

Enterrés à 200 km de leur collecte... le désastreux bilan carbone des déchets d'Aurillac

PIXABAY

Une solution de secours et un bilan carbone désastreux. C'est la situation dans laquelle se trouve Aurillac quand on regarde son traitement des déchets, nous raconte La Montagne. La faute à la fermeture de la décharge de Tronquières, au sud de la ville. Pourtant, cette fermeture est intervenue le 31 décembre… 2011, c'est-à-dire il y a quasiment onze ans désormais. Cette décharge renfermait toutes les ordures ménagères de la ville et son arrondissement. Alors, pour pallier à cette fermeture, il avait été décidé, de manière temporaire, de transporter ces déchets à 200 kilomètres de là, dans la ville de Montech, la banlieue de Montauban.

Outre l'éloignement de la ville avec Aurillac, il y a un autre problème qui irrite. Tous les déchets sont transportés dans des semi-remorques. À tel point que l'année dernière, 18.637 tonnes de déchets ont été transportés vers le Tarn-et-Garonne, dans 847 poids lourds solen La Montagne. C'est l'équivalent de plus deux semi-remorques par jour (16 par semaine). Une "aberration écologique" pour nos confrères", d'autant que la situation perdure, onze ans après. Selon les chiffres collectés, les années précédentes étaient encore pires avec plus de 20.100 tonnes de déchets en 2019 et plus de 19.200 en 2020.

Pourtant, dès 2011, le président de la Communauté d'agglomération du bassin d'Aurillac (Caba) remettait en cause ce fonctionnement : "Est-ce raisonnable de mettre autant de camions sur les routes ?", questionnait Jacques Mézard, plaidant pour "quelque (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le régulateur des marchés "prendra le temps nécessaire pour examiner" l'OPA de l'Etat sur EDF
"Midterms" aux Etats-Unis : bataille serrée au Sénat, les républicains en tête à la Chambre des représentants, selon les premiers résultats
Budget 2022 : la majorité vote des rallonges anti-inflation, sans recourir au 49.3
EDF : un "démantèlement" serait toujours à l'étude, selon un député PS, le gouvernement dément
Les ratés du congé de présence parentale, un immeuble sans clim’ ni chauffage bientôt construit en France… Le flash éco du jour