La bourse ferme dans 12 min
  • CAC 40

    6 328,92
    +43,68 (+0,69 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 690,63
    +33,60 (+0,92 %)
     
  • Dow Jones

    31 905,22
    +643,32 (+2,06 %)
     
  • EUR/USD

    1,0691
    +0,0129 (+1,22 %)
     
  • Gold future

    1 853,10
    +11,00 (+0,60 %)
     
  • BTC-EUR

    28 459,49
    +277,73 (+0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    682,08
    +7,20 (+1,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    110,05
    -0,23 (-0,21 %)
     
  • DAX

    14 126,91
    +145,00 (+1,04 %)
     
  • FTSE 100

    7 505,42
    +115,44 (+1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 455,42
    +100,80 (+0,89 %)
     
  • S&P 500

    3 964,35
    +62,99 (+1,61 %)
     
  • Nikkei 225

    27 001,52
    +262,49 (+0,98 %)
     
  • HANG SENG

    20 470,06
    -247,18 (-1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,2580
    +0,0084 (+0,67 %)
     

Enfin ! Messenger ajoute le chiffrement dans les discussions de groupe, avec 6 ans de retard

·1 min de lecture
Messenger
Messenger

Six ans après les discussions individuelles, Messenger élargit enfin les conversations chiffrées secrètes aux tchats de groupe.

L’attente était très longue, mais cette fois ça y est : les conversations chiffrées secrètes dans Messenger sont disponibles pour les discussions de groupe. Meta (ex-Facebook) a enfin homogénéisé l’utilisation du chiffrement de bout en bout dans sa messagerie instantanée. Le réseau social a annoncé la bonne nouvelle dans un message le 27 janvier 2022.

Jusqu’à présent, les conversations secrètes sur Messenger n’étaient accessibles que pour les échanges individuels. Ce mode, qui n’est pas encore proposé par défaut, existe depuis 2016 dans l’application. On mesure le delta temporel avec l’annonce du site communautaire fin janvier. Pratiquement six ans se sont écoulés pour arriver à ce rattrapage technique.

Messenger
Messenger

Ce qu’on entend par « conversation secrète » désigne l’emploi du chiffrement de bout en bout comme méthode de protection. Le but est de masquer le contenu des messages grâce à des opérations mathématiques complexes, de sorte que seules les personnes ayant accès légitimement à la conversation, grâce à un jeu de clés, peuvent la lire.

Sans la clé de déchiffrement, les messages sont illisibles : les intercepter ne sert donc à rien. En principe, aucun tiers extérieur à la conversation ne peut lire ce qui est échangé.

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles