La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 943,90
    -2,80 (-0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    21 433,78
    +111,27 (+0,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Energie : la consommation d'électricité continue de baisser en France

Sebastián Faune/Pixabay

La consommation d'électricité continue de baisser en France, avec un recul de 7,4% la semaine dernière par rapport à la moyenne des années précédentes (2014-2019) la même semaine, selon les dernières données du gestionnaire du réseau RTE publiées mardi soir. Ce chiffre est diffusé après retraitement des effets calendaires et météorologiques: il s'agit donc de la consommation qui aurait eu lieu si les températures avaient été alignées sur les températures normales pour la période.

De cette manière, il est possible d’identifier les variations structurelles de la consommation d’une année sur l’autre, au-delà des effets météorologiques, explique RTE. Ces variations structurelles sont l'effet, par exemple, des variations dans l’activité économique ou des actions orientées vers la sobriété. Sur les quatre dernières semaines, la baisse structurelle moyenne atteint 8,7%.

Le rythme de baisse a toutefois ralenti la semaine dernière (-7,4% contre -8,1% celle d'avant), selon un calcul "excluant les années aux configurations calendaires trop différentes (la position du jour de Noël conditionne la consommation de la semaine entière)", indique le gestionnaire du réseau électrique. RTE explique le ralentissement de la baisse par une diminution du potentiel d’économies supplémentaires d’énergie pour les particuliers et les entreprises du secteur tertiaire, le radoucissement des températures ayant diminué la consommation d’électricité liée au chauffage.

Lors de la semaine passée, les températures (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Grippe : l’épidémie s’intensifie, notre carte de France par département
Recouvrir le périphérique bordelais de panneaux solaires, le projet titanesque du maire Pierre Hurmic
Il ne devrait pas y avoir de coupure d'électricité avant la mi-janvier, assure Emmanuelle Wargon
Finances publiques : l'endettement de la France est-il encore supportable ?
Le Samu est débordé par les appels en raison de la grève des médecins libéraux