Publicité
Marchés français ouverture 2 h 31 min
  • Dow Jones

    38 239,98
    +253,58 (+0,67 %)
     
  • Nasdaq

    15 451,31
    +169,30 (+1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    37 556,22
    +117,61 (+0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0660
    +0,0003 (+0,03 %)
     
  • HANG SENG

    16 782,71
    +271,02 (+1,64 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 336,41
    +673,50 (+1,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 402,85
    -3,14 (-0,22 %)
     
  • S&P 500

    5 010,60
    +43,37 (+0,87 %)
     

Endométriose : demandez à votre employeur de vous faciliter la vie au travail

Illustration Capital / Freepik

Concilier vie professionnelle et endométriose relève de l’exploit pour de nombreuses femmes. Alors que cette maladie gynécologique touche entre 1,5 et 2,5 millions de femmes, ses symptômes, souvent imprévisibles, handicapent bien des femmes dans l’exercice de leur métier. Au-delà des douleurs aiguës ressenties pendant les règles, ces travailleuses souffrent aussi d’une fatigue chronique, de troubles physiques (digestifs, urinaires, au niveau des lombaires, des jambes) et sont parfois victimes de malaises. La pathologie étant encore mal connue du grand public, le gouvernement diffuse de nouvelles recommandations à destination des employeurs.

Un guide pour les entreprises a ainsi été publié sur le site de l’Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail (Anact). Des conseils sont prodigués pour mieux aménager le poste de travail et l’activité des collaboratrices. Il est notamment suggéré d’identifier les tâches ou situations susceptibles d’aggraver les douleurs ou la fatigue. Comme le port de charges lourdes, mais aussi les positions statiques dans la durée, les déplacements longs ou le trajet domicile-travail.

Il est aussi recommandé d’introduire des temps de récupération avec des activités moins sollicitantes. L’Anact préconise également de mettre en place «un dispositif permettant de réguler la charge de travail». Par exemple un système de remplacement de la salariée au pied levé ou de «binômage». Et pourquoi pas, aussi, de permettre aux femmes souffrant de troubles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Fonction publique : Bruno Le Maire veut s’attaquer à l’absentéisme des agents
Egalité entre les femmes et les hommes au travail : la France bonne ou mauvaise élève ?
Égalité homme-femme au travail : que dit la loi ?
Salaire des femmes : découvrez si votre entreprise fait partie des bons ou des mauvais élèves en 2024
Egalité Hommes-Femmes : Bruno Le Maire lance l'initiative pour la parité dans les écoles d'ingénieurs