Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 094,97
    -7,36 (-0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,41
    -2,19 (-0,04 %)
     
  • Dow Jones

    39 069,59
    +4,33 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,0850
    +0,0032 (+0,29 %)
     
  • Gold future

    2 335,20
    -2,00 (-0,09 %)
     
  • Bitcoin EUR

    63 632,50
    +307,74 (+0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 446,23
    -21,87 (-1,49 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,80
    +0,93 (+1,21 %)
     
  • DAX

    18 693,37
    +2,05 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    8 317,59
    -21,64 (-0,26 %)
     
  • Nasdaq

    16 920,79
    +184,76 (+1,10 %)
     
  • S&P 500

    5 304,72
    +36,88 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    38 646,11
    -457,11 (-1,17 %)
     
  • HANG SENG

    18 608,94
    -259,77 (-1,38 %)
     
  • GBP/USD

    1,2739
    +0,0041 (+0,32 %)
     

Encadrement des loyers : ce qu’il a fait gagner aux locataires parisiens depuis sa mise en place

Getty / aire images

L’encadrement des loyers est-il un dispositif efficace ? Pour la première fois, une étude, présentée par l’Atelier parisien d’urbanisme (APUR), et commandée par la mairie de Paris, répond par l'affirmative à cette question. D’après ce rapport, réalisé par une équipe de chercheurs en économie du CESAER, l'encadrement a en effet permis d’éviter en moyenne une hausse de 4,2% des loyers parisiens depuis 2019. «Pour les studios, la hausse de loyer aurait même été de 6,2% en moyenne sans le dispositif mis en place par la ville de Paris il y a cinq ans», explique Martine Regnaud, data scientist pour le groupe Se Loger, qui a participé à la réalisation de l’étude.

Pour parvenir à ce constat, les équipes de chercheurs ont isolé l'effet de l'encadrement sur les loyers de tous les autres paramètres économiques, comme l'inflation ou la hausse des taux. Ils ont ainsi comparé l’évolution des loyers à Paris en s’appuyant sur les annonces publiées sur le site Se Loger entre 2019 et 2023. Les chercheurs ont ensuite comparé ces résultats à ceux d’un groupe témoin de grandes villes appartement à des “zones tendues”, qui ne sont pas régulé par un encadrement des loyers.

Ainsi, pendant cette période d’expérimentation de quatre ans, le loyer mensuel moyen constaté dans les annonces parues à Paris s’élève à 1 469 euros. Sans le dispositif d’encadrement, le loyer mensuel moyen aurait été de 1 533 euros. L’encadrement a donc permis de réduire le niveau moyen des loyers parisiens de 64 euros par mois, soit (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Airbnb, Booking… les prix des locations dans les villes hôtes des JO 2024
Faut-il acheter dans l’immobilier neuf ou dans l’ancien à rénover ? Réponse dans 50 villes
Arnaquée lors de l'achat de sa maison, une famille risque de se retrouver sans toit
Hauts-de-Seine : des appartements mis en vente à prix cassés
Var : squattée depuis des mois, sa maison risque d’être mise aux enchères