Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 509,91
    -342,95 (-0,88 %)
     
  • Nasdaq

    16 950,33
    -69,55 (-0,41 %)
     
  • Nikkei 225

    38 556,87
    -298,50 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0805
    -0,0056 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 477,01
    -344,15 (-1,83 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 331,86
    -903,30 (-1,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 454,21
    -30,49 (-2,06 %)
     
  • S&P 500

    5 275,56
    -30,48 (-0,57 %)
     

EMEIS POURSUIT SA REFONDATION: Résultats annuels consolidés d’ORPEA S.A.

Document de support en francais comprenant des tableaux du communiqué.
Document de support en francais comprenant des tableaux du communiqué.

Nette progression des indicateurs extra financiers avec des avancées majeures enregistrées à l’égard des collaborateurs, des résidents et des patients

  • Santé et sécurité : baisse du taux de fréquence des accidents du travail, passant à 24,8 en 2023 (-2 points vs. 2022 et -8 points vs. 2021)

  • Taux de satisfaction 2023 : 92,4% (90,1 % en 2022)

  • Ethiques médicale et du soin : 72% des établissements dotés d’un référent éthique et bientraitance (45% en 2022)

Dans un contexte de croissance soutenue du chiffre d’affaires (+11%), la performance financière 2023 a été affectée par une pression inflationniste sur les coûts et un taux d’occupation des maisons de retraite en France inférieur aux attentes :

  • Le résultat opérationnel 2023 intègre -903 M€ d’éléments non courants

  • Le résultat net 2023, de 1 355 M€, intègre un produit comptable exceptionnel de 2 850 M€ consécutif à la capitalisation de la dette mise en œuvre dans le cadre de la restructuration financière

PUBLICITÉ

Avec une augmentation continue du taux d’occupation moyen Groupe au second semestre 2023 (+1,1 point par rapport au premier semestre 2023, reflétant à la fois la progression de l’activité à l’international et sur les maisons de retraite en France), la marge d’EBITDAR s’inscrit en amélioration au second semestre 2023 par rapport au premier semestre (S1 = 13,2% ; S2 = 13,6%)

EBITDAR 2024 attendu en nette progression : 800-835 M€ (soit +15/+20% par rapport à 2023)

  • A comparer à la prévision de 891 M€ communiquée le 6 novembre 2023

  • Ajustement résultant pour l’essentiel d’une révision des hypothèses opérationnelles en France

  • Mesures conservatoires engagées pour compenser l’impact induit sur la trajectoire de trésorerie

Mise en œuvre d’un programme de transformation (CREATE) avec un impact favorable dès 2024 de 35 M€ à 40 M€ sur l’EBITDAR

Guillaume Pepy, Président du Conseil d’administration d’emeis, a déclaré : « Le nouveau Conseil d’administration, reflétant la nouvelle composition de l’actionnariat, tient à féliciter Laurent Guillot et les équipes pour l’ensemble des progrès réalisés par l’entreprise en 2023 pour améliorer le bien-être des patients, des résidents et de leurs proches grâce à l’engagement sans faille des collaborateurs. Il leur adresse tous ses encouragements et leur redit sa confiance pour poursuivre et accélérer la transformation du Groupe dans un contexte économique délicat et un secteur médico-social très difficile. »

Laurent Guillot, Directeur général d’emeis, commente : « En 2023, nous avons mené une restructuration financière d’ampleur inédite qui est désormais finalisée. L’arrivée de nos nouveaux actionnaires, la Caisse des Dépôts, CNP, MAIF et MACSF nous permet d’accélérer notre transformation. Dans le même temps, le Groupe a poursuivi la déclinaison opérationnelle du plan de Refondation avec des avancées significatives.

Les effets de ces actions engagées pour les collaborateurs, les résidents et les patients sont d’ores et déjà mesurables :

  • Une baisse du taux de fréquence des accidents du travail passant à 24,8 en 2023 (-2 points vs. 2022 et -8 points vs. 2021) ;

  • 72% des établissements désormais dotés d’un référent éthique et bientraitance (à comparer à 45% en 2022) ;

  • Un taux de satisfaction atteignant 92,5 % (à comparer à 90,1% en 2022).

Ces indicateurs extra-financiers en nette progression témoignent de l’accélération de la mutation de notre Groupe.

Cette transformation se concrétise opérationnellement à travers le programme « CREATE », structuré autour de nos axes stratégiques : les équipes, les patients, les résidents et leurs proches.

Ce programme s’articule autour de 48 projets transversaux construits avec les pays et les directions métiers, comprenant un renforcement important de la performance opérationnelle. Parmi les initiatives, je citerais la segmentation de l’offre et la refonte des processus achats qui, avec l’ensemble du programme, visent à améliorer l’EBITDAR de 35 à 40 M€ dès 2024.

Sur l’exercice 2023 la performance opérationnelle a continué à être affectée par le contexte inflationniste et les efforts de transformation conduits par le Groupe. Cependant, l’amélioration séquentielle du taux de marge opérationnelle observée entre le premier et le second semestre 2023 témoigne de la dynamique favorable dans laquelle le Groupe est désormais engagé. Cette amélioration de la performance opérationnelle devrait se prolonger sur 2024, avec un EBITDAR qui devrait progresser de +15% à +20%.

Autre étape clé de la refondation, notre nouvelle identité, emeis, ainsi que notre raison d’être : « Ensemble soyons force de vie des plus fragiles » dévoilées le 20 mars dernier. Cette nouvelle identité porte un projet d’entreprise ambitieux au service du soin et de l’accompagnement personnalisés pour chaque personne fragilisée et incarne l’ambition d’un Groupe qui se transforme pour mieux accompagner les enjeux sociétaux majeurs que sont la santé mentale et physique, et le grand âge. Fort de ces atouts, le Groupe se projette vers l’avenir avec confiance et engage une transition résolue vers un modèle d’entreprise à mission en 2025, projet qui aura vocation à être soumis au vote de l’Assemblée générale des actionnaires. »

PUTEAUX, France, April 17, 2024--(BUSINESS WIRE)--Regulatory News:

ORPEA (Paris:ORP) :

ORPEA S.A. publie ses résultats consolidés pour l’exercice clos le 31 décembre 20231 arrêtés le 16 avril 2024 par le Conseil d’administration.

La croissance du chiffre d’affaires a été soutenue en 2023 (+11% vs. 2022 dont +9,5% en organique), bénéficiant d’une amélioration globale du taux d’occupation et de l’ouverture de 31 nouveaux établissements.

La rentabilité opérationnelle a continué à être affectée par les mesures mises en œuvre visant à renforcer la qualité des soins et de l’accompagnement, un contexte inflationniste demeuré fort en 2023 qui n’a pu être absorbé par les évolutions tarifaires et un taux d’occupation dans les maisons de retraite en France restant éloigné de son niveau normatif (à noter qu’il marque une légère progression au 2ème semestre 2023, de +1,2 point, par rapport au 1er semestre). L’EBITDAR s’est établi à 696 millions d’euros sur la période.

Le résultat net part du groupe 2023 a été de 1 355 millions d’euros. Ce montant intègre un produit à caractère exceptionnel de 2 850 millions d’euros consécutif à l’Augmentation de Capital d’Apurement finalisée le 3 décembre 2023 ainsi qu’une charge résultant des tests de dépréciations des actifs corporels et incorporels (IAS 36) de 830 millions d’euros. A noter que ces deux éléments sont sans impact sur la trésorerie de l’entreprise.

1- Un plan de refondation ayant favorisé de nombreuses avancées, une nouvelle étape marquée par une identité renouvelée et une Raison d’être

Au cours de l’exercice 2023 l’entreprise a poursuivi la déclinaison opérationnelle de son plan de refondation, structuré autour d’actions résolument orientées vers ses collaborateurs et ses résidents, obtenant plusieurs résultats significatifs2 , notamment :

  • En matière de santé et de sécurité au travail, le taux de fréquence des accidents du travail avec arrêt s’inscrit en baisse de -8 points par rapport à l’exercice 2021 ;

  • La stabilité des équipes s’est améliorée, avec une augmentation de +3 points de la part des effectifs en contrat à durée déterminée et une réduction du taux de « turnover » de -3 points en France par rapport à 2022. Afin d’aller plus loin, l’entreprise se fixe un objectif de réduction du taux de « turnover » de -5 points à l’échelle du Groupe à l’horizon 2025 (niveau moyen Groupe en 2023 : 29,3%) ;

  • emeis s’est engagée dans un dialogue social constructif avec des instances représentatives renouvelées, valeurs de progrès et au plus près du terrain et attentes des salariés ;

  • 84% des pays ont mis en œuvre un dispositif de dialogue renforcé avec les familles ;

  • 72% des établissements se sont dotés d’un référent éthique et bientraitance formé ;

  • Des indicateurs de satisfaction (taux de satisfaction atteignant 92,5%) qui s’établissent à des niveaux reflétant l’engagement continu des équipes et l’accroissement des moyens alloués dès 2022 en faveur de la qualité des soins et de l’accompagnement.

L’ensemble de ces actions et les résultats qui en découlent, s’inscrivent dans le cadre du projet de transformation de l’entreprise engagé depuis 2022. Elles seront prolongées dans les mois qui viennent à la fois par un programme de transformation, « CREATE » (représentant les principes clés du programme : « Commitment, Respect, Empowerment, Accountability, Trust, Excellence ») ainsi que par une feuille de route RSE définie avec les équipes, visant à structurer et transformer durablement l’entreprise tout en renforçant les nombreux atouts qu’elle a su développer au cours d’une histoire de plus de 30 ans : l’engagement des équipes, l’expertise médicale, l’effort d’innovation et un portefeuille d’activités complémentaires.

D’ores-et-déjà, dans la continuité d’une refondation déjà bien engagée l’entreprise s’est dotée d’une nouvelle identité le 20 mars dernier, emeis, ainsi que d’une raison d’être, « ensemble, soyons force de vie des plus fragiles ». Ce nouveau nom et la raison d’être sont les fruits d’une large consultation menée auprès des collaborateurs. Ils témoignent de l’engagement des équipes au service d’un projet, qui avec l’ensemble des parties prenantes, à la fois patients, résidents, proches mais aussi acteurs du soin, autorités de régulation et pouvoirs publics, permettra de répondre mieux encore aux enjeux sociétaux majeurs que sont la santé mentale et physique, et le grand âge.

Afin d’ancrer ce changement d’identité comme un vecteur de transformation durable, la raison d’être aura vocation à être inscrite dans les statuts de l’entreprise, sous réserve d’un vote favorable de l’Assemblée générale des actionnaires. Le Groupe emeis s’inscrira alors dans une démarche visant à devenir entreprise à mission en 2025.

Ce plan de refondation ne pourrait être mis en œuvre sans le succès de la restructuration financière qui a permis d’assurer la pérennité de l’entreprise et qui s’accompagne de l’entrée au capital de nouveaux actionnaires de référence, (Caisse des Dépôts, CNP Assurances, la MAIF et MACSF3) à hauteur de 50,2% du capital de l’entreprise.

2- Analyse du compte de résultat consolidé 2023

Dans le cadre de la publication de ses résultats annuels 2023, le Groupe commente des agrégats issus de ses états financiers consolidés, mais également des indicateurs alternatifs de mesure de la performance, présentés de manière détaillée dans les annexes du présent communiqué de presse. Les définitions et modalités de calcul de ces indicateurs sont présentées en pages 10, 13 et 14 du présent communiqué.

Le chiffre d’affaires consolidé en 2023 s’élève à 5 198 millions d’euros, soit une hausse de +11,0% par rapport à 2022, organique à hauteur de 9,5%. Cette croissance résulte de taux d’occupation Groupe en progression (+ 1,5 point, à 83,1% en moyenne sur 2023 et +1,1 point sur le deuxième semestre par rapport au premier semestre ; progression du taux d’occupation moyen des maisons de retraite en France de +1,2 point au 2ème semestre par rapport au 1er semestre 2023) à l’exception du périmètre des maisons de retraite en France (taux d’occupation moyen 2023 : 83,6%, vs. 85,6% en 2022). Elle découle d’autre part d’une augmentation des capacités d’accueil sur l’exercice, à la fois en raison de l’ouverture de 31 établissements supplémentaires et du fait des entrées dans le périmètre de consolidation, portant le total du réseau à 1 031 établissements à fin décembre 2023 (correspondant à 93 470 lits).

La rentabilité opérationnelle a continué à être affectée par les mesures mises en œuvre visant à renforcer la qualité des soins et de l’accompagnement, un contexte inflationniste demeuré fort en 2023 qui n’a pu être absorbé par les évolutions tarifaires mises en œuvre et un taux d’occupation dans les maisons de retraite en France restant éloigné de son niveau normatif. L’EBITDAR s’établit à 696 millions d’euros sur la période à comparer à 780 millions d’euros en 2022. La marge d’EBITDAR ressort ainsi à 13,4% avec une marge du deuxième semestre qui progresse de +0.4 point rapport au premier semestre 2023.

Le Résultat opérationnel courant s’élève à -16 millions d’euros (à comparer à -49 millions d’euros en 2022).

Le Résultat opérationnel s’établit à -919 millions d’euros après prise en compte des éléments non-courants qui s’élèvent à -903 millions d’euros et qui intègrent principalement :

  1. Les charges résultant des tests de dépréciations d’actifs (IAS 36), à hauteur de -830 millions d’euros, dont 438 millions d’euros au titre des droits d’utilisation IFRS 16. Dans le cadre de la mise œuvre des tests de dépréciation IAS 36, le Groupe a, en 2023, complété son approche de manière à évoluer vers une logique post-IFRS 16. A noter que la dépréciation au titre des droits d’utilisation IFRS 16 ne modifie pas la valeur des actifs immobiliers détenus en propre ; elle entraine uniquement une réduction de la valeur des droits d'utilisation IFRS 16 présentés au bilan à l'actif sur une rubrique d'actif distincte des actifs détenus ;

  2. Les charges exceptionnelles liées à la gestion de la crise, à hauteur de -74 millions d’euros. Ce montant intègre les coûts de la restructuration financière non affectés à la prime d’émission.

Le Résultat avant impôt publié s’établit à 1 400 millions d’euros après prise en compte d’un résultat financier de +2 319 millions d’euros. Ce dernier intègre un produit à caractère exceptionnel (sans impact sur la trésorerie ni sur l’impôt) de +2 850 millions d’euros relatif à la conversion des dettes non sécurisées d’ORPEA S.A. à hauteur de 3,8 milliards d’euros mise en œuvre dans le cadre de la restructuration financière.

Le Résultat net part du Groupe s’est élevé à 1 355 millions d’euros en 2023.

3- Valeur estimée du patrimoine immobilier

Au 31 décembre 2023, la valeur estimée du patrimoine immobilier s’établit à 6,3 milliards d’euros, à comparer, à périmètre courant, à 6,5 milliards d’euros à fin 2022. Ce montant comprend 5,3 milliards d’euros d’actifs évalués par des experts indépendants4. Le périmètre ayant fait l’objet de cette expertise comprend un total de 414 établissements situés majoritairement en France. Le taux de rendement moyen des actifs est de 5,6%, à comparer à 5,1% à fin 2022, cette évolution reflétant les conditions actuelles du marché de l’immobilier de santé.

4- Principaux agrégats du bilan consolidé, endettement et liquidité

La valeur des droits d’utilisation des actifs reconnue en application de la norme comptable IFRS 16 est passée de 3,5 milliards d’euros à fin 2022 à 3,1 milliards d’euros à fin 2023. Cette évolution résulte principalement de leur dépréciation dans le cadre du test de dépréciation des actifs (IAS 36). Les droits d’utilisation étant relatifs à des bâtiments pris à bail, il est à noter que cette dépréciation n’a aucun impact sur la valeur du patrimoine immobilier détenu.

Les capitaux propres consolidés s’établissant à 1,9 milliard d’euros au 31 décembre 2023, à comparer à -1,5 milliard d’euros à fin 2022. Cette reconstitution des capitaux propres résulte des deux augmentations de capital réalisées en 2023 et du produit financier à caractère exceptionnel de 2 850 millions d’euros constaté dans le cadre de la restructuration financière de l’entreprise.

L’endettement financier net (hors dettes des loyers IFRS 16) au 31 décembre 2023 s’élève à 4,6 milliards d’euros, à comparer à 8,8 milliards d’euros à fin 2022. Cette réduction très significative résulte de la mise en œuvre du plan de restructuration financière ayant conduit à :

  • Une conversion en capital de 3,8 milliards d’euros de dettes non-sécurisées d’ORPEA S.A. suite à la mise en œuvre de l’Augmentation de Capital d’Apurement dont le règlement-livraison est intervenu le 3 décembre 2023, laquelle a entrainé la constatation du produit financier à caractère exceptionnel de 2 850 millions d’euros ;

  • Un apport en numéraire consécutif à l’Augmentation de Capital Groupement5 de 1,2 milliard d’euros dont le règlement-livraison est intervenu le 19 décembre 2023.

A l’issue de ces deux opérations, la société a procédé à un remboursement de dette de 700 millions d’euros, correspondant au remboursement des crédits D1A, D1B et D2 et A4.

Sur la base d’un EBITDA pré-IFRS 16 2023 s’élevant à 204 millions d’euros, il en résulte que le levier financier6 s’établit à 22,8x.

Il est rappelé que la troisième augmentation de capital du plan de restructuration financière, d’un montant de 390 millions d’euros, a été réalisée après la clôture, le 15 février 2024.

La trésorerie à fin 2023 s’élève à 645 millions d’euros, le Groupe disposant d’une ligne de crédit d’un montant de 400 millions d’euros non tirée au 31 décembre 2023.

5- Tableau de financement 2023 (pré IFRS 16)

Le Cash-Flow opérationnel courant net s’élève à -87 millions d’euros après déduction des investissements de maintenance et d’IT à hauteur de -141 millions d’euros et prise en compte des autres flux opérationnels courants (dont variation du BFR) pour -149 millions d’euros. Ce dernier montant intègre pour environ -60 millions d’euros l’impact de la décision visant à faire bénéficier les collaborateurs de délais de règlement salariaux plus favorables.

Le Cash-Flow net avant financement s’établit à -746 millions d’euros, comprenant :

  • 315 millions d’euros de capex de développement, essentiellement de nature immobilière (projets Greenfield). La diminution de -323 millions d’euros constatée par rapport à l’exercice 2022 traduit la mise en œuvre sur l’exercice de mesures conservatoires (reports et réductions) afin de préserver la liquidité du Groupe ;

  • 146 millions d’euros de produits de cessions immobilières réalisées en 2023 (principalement aux Pays-Bas, en Autriche et en Allemagne), portant le total des produits de cessions immobiliers encaissés sur la période 2022-2023 à environ 300 millions d’euros, permettant ainsi au Groupe d’être en ligne avec la trajectoire établie dans le cadre du financement de juin 20227. La société rappelle son engagement contractuel à réaliser un total de 1,25 milliard d’euros de cessions immobilières8 d’ici fin 2025 ;

  • 338 millions d’euros de charge de la dette, principalement liée au financement de 3,2 milliards d’euros mis en place en juin 2022 avec les principaux partenaires bancaires du Groupe ;

  • 145 millions d’euros d’éléments non courants, comprenant les charges liées à la gestion de la crise traversée par le Groupe, incluant les décaissements relatifs aux charges de la restructuration financière.

Au titre de l’année 2023, les flux de trésorerie d’exploitation retraités de l’impact positif de la norme IFRS 16 ont représenté une consommation de trésorerie de -81 millions d’euros dont -145 millions d’euros d’éléments non récurrents. Les flux d’investissement nets des produits de cessions ont représenté une consommation de trésorerie de -318 millions d’euros.

6- Mise à jour des prévisions 2024 et initiation de travaux relatifs aux perspectives 2025-2026

Le Groupe a finalisé un exercice de re-prévision 2024 de sa performance financière qui conduit la société à anticiper un EBITDAR 2024 compris entre 800 et 835 millions d’euros, soit une progression comprise entre +15% et +20% comparée à la performance enregistrée en 2023. Cet exercice intègre les hypothèses et estimations les plus raisonnables à date, dont le constat au 1er trimestre 2024 d’un taux d’occupation moyen Groupe de 85,1%, dont 83,1% sur les maisons de retraite en France.

L’essentiel de la révision de l’objectif 2024 provient des activités françaises pour lesquelles il est anticipé sur l’exercice un redressement opérationnel moins favorable qu’initialement anticipé.

Afin de compenser l’impact de ce décalage d’EBITDAR sur la trajectoire de trésorerie du Groupe, des mesures conservatoires ont été engagées sur les postes d’investissements. La société demeure par ailleurs fortement mobilisée pour mener à bien son plan de cession d’actifs immobiliers et étudier toutes les opportunités qui lui permettraient de l’accélérer.

Cette nouvelle prévision est à comparer à la prévision d’EBITDAR 2024 de 891 millions d’euros communiquée dans les documents relatifs aux récentes augmentations de capital9.

Le Groupe prévoit d’initier dans les prochains mois ses travaux internes relatifs à la mise à jour de son plan d’affaires pluriannuel. A l’issue de ces travaux qui devraient être finalisés à la fin du quatrième trimestre 2024, la société communiquera, conformément à la règlementation en vigueur, sur les modifications éventuelles apportées à la trajectoire du plan d’affaires présenté dans les documents relatifs aux récentes augmentations de capital, notamment le niveau de levier financier10 (pour rappel, le niveau communiqué dans le plan d’affaires relatif aux augmentations de capital s’élevait à 5,5x à l’horizon 2026).

7- Communication et agenda financiers

Dans le cadre de cette publication une webconférence, animée par Laurent Guillot (Directeur général) et Laurent Lemaire (Directeur financier) est prévue ce jour à 8h30 (CEST). La présentation commentée à cette occasion sera mise en ligne simultanément, puis un enregistrement de cette webconférence sera disponible sur le site internet de la Société (lien).

Il est également possible de participer à cette webconférence par téléphone. Les informations de connexion sont les suivantes :

  • France : +33 (0) 1 7037 7166

  • UK : +44 (0) 33 0551 0200

  • USA : +1 786 697 3501

  • Préciser ensuite à l’opérateur que l’on appelle pour la conférence ORPEA FR

La société prévoit de publier le 14 mai 2024 son chiffre d’affaires du 1er trimestre 2024.

AVERTISSEMENT

Le présent document contient des informations de nature prévisionnelle auxquelles sont associés des risques et des incertitudes, y compris les informations incluses ou incorporées par référence, concernant la croissance et la rentabilité du Groupe dans le futur qui peuvent impliquer que les résultats attendus diffèrent significativement de ceux indiqués dans les informations de nature prévisionnelle. Ces risques et incertitudes sont liés à des facteurs que la Société ne peut ni contrôler, ni estimer de façon précise, tels que les conditions de marché futures. Les informations de nature prévisionnelle contenues dans ce document constituent des anticipations sur une situation future et doivent être considérées comme telles. La suite des évènements ou les résultats réels peuvent différer de ceux qui sont décrits dans ce document en raison d’un certain nombre de risques ou d’incertitudes décrits au Chapitre 2 du Document d’enregistrement universel 2022 de la Société disponible sur le site Internet de la Société et celui de l'AMF (www.amf-france.org).

A propos de emeis

Avec 76 000 experts et professionnels de la santé, du soin et de l’accompagnement des plus fragiles, emeis est présent dans 21 pays et couvre 5 métiers : les cliniques psychiatriques, les cliniques de soins médicaux et de réadaptation, les maisons de retraite, les services et soins à domicile et les résidences services.

emeis accueille chaque année 267 000 résidents, patients et bénéficiaires. emeis s’engage et se mobilise pour relever un des enjeux majeurs de nos sociétés : l’augmentation du nombre des populations fragilisées par les accidents de la vie, par le grand âge ou encore par les maladies mentales.

ORPEA S.A., la société mère du Groupe, détenue à 50,2 % par la Caisse des Dépôts, CNP Assurances, MAIF et MACSF Epargne Retraite, est cotée sur Euronext Paris (ISIN : FR001400NLM4) et membre des indices SBF 120 et CAC Mid 60.

Site : www.emeis-group.com

________________________________________

1 Les procédures d’audit sont en cours

2 données en cours de revue par un Organisme Tiers Indépendant (OTI) dans le cadre de l’établissement de la Déclaration de Performance Extra-Financière (DPEF) 2023

3 Agissant de concert

4 expertisés par JLL, C&W et CBRE

5 Désignant un groupe d’investisseurs de long terme mené par la Caisse des Dépôts, accompagnée de CNP Assurances, MAIF et MACSF Epargne Retraite

6 Dette financière nette hors IFRS 16 / EBITDA pré-IFRS 16

7 Tel qu’amendé en mai 2023 dans le cadre de la procédure de sauvegarde accélérée

8 montant encaissé net vendeur avant remboursement de dettes associées

9 Premier Amendement au Document d’Enregistrement Universel 2022, daté du 10 novembre 2023 (section 5.5.2. Perspectives pour les exercices 2024-2025-2026)

10 Dette financière nette hors dettes des loyers IFRS 16 / EBITDA pré-IFRS 16

 

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20240416931355/fr/

Contacts

Contacts presse

Isabelle HERRIER NAUFLE
Directrice des relations presse &
e-reputation
07 70 29 53 74
isabelle.herrier@emeis.com

IMAGE 7
Charlotte LE BARBIER // Laurence HEILBRONN
06 78 37 27 60 // 06 89 87 61 37
clebarbier@image7.fr // lheilbronn@image7.fr

Relations Investisseurs

Benoit LESIEUR
Responsable Relations Investisseurs
benoit.lesieur@emeis.com

N° vert actionnaires
0 805 480 480

NEWCAP
Dusan ORESANSKY
01 44 71 94 94
emeis@newcap.eu