Marchés français ouverture 40 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0578
    +0,0018 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    19 879,54
    +429,31 (+2,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 295,13
    +260,85 (+1,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,27
    +11,58 (+2,93 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Elon Musk : voici le premier message qu'il a envoyé aux employés de Twitter

SP/Tesla

Le tout premier message d'Elon Musk envoyé aux employés de Twitter a été diffusé par CNBC, jeudi 10 novembre. D'un ton direct, le fantasque milliardaire critique l'état de la plateforme de micro-blogging qu'il vient de racheter. Il évoque autant des éléments de stratégie d'entreprise que des nouvelles règles pratiques pour les salariés de Twitter : un véritable changement d'ère. "Désolé, c'est mon premier e-mail à l'ensemble de l'entreprise", commence-t-il, avant d'évoquer un "tableau économique désastreux". "J'ai hâte de travailler avec vous pour amener Twitter à un tout autre niveau", écrit-il encore. Le nouveau patron de Twitter insiste sur l'importance des abonnements, et met en avant le lancement de Twitter Blue Verified - un nouveau badge de vérification, accessible simplement en payant.

"Sans un revenu significatif provenant des abonnements, il y a de fortes chances que Twitter ne survive pas à la prochaine récession économique. Nous avons besoin qu'environ la moitié de nos revenus proviennent des abonnements", a plaidé Elon Musk. Il annonce aussi mettre fin à la politique du télétravail de Twitter, une annonce qui n'a pas dû être du goût de tout le monde. Le cofondateur et ancien PDG de Twitter, Jack Dorsey, avait promis aux employés en mai 2020 qu'ils pouvaient faire du télétravail sans aucune limite. "À partir de demain (jeudi), tout le monde est tenu d'être présent au bureau au moins 40 heures par semaine", a proclamé le nouveau patron du réseau, sauf exception qu'il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Cyberattaque chez Thales : le groupe de hackers a mis sa menace à exécution
Luxe : Richemont affiche une perte nette de 766 millions d'euros au 1er semestre
Twitter sous Elon Musk : rare avertissement de l'agence américaine de concurrence
Pourquoi ces supermarchés sans caissier ne pourront plus ouvrir le dimanche
Un groupe de hackers revendique une cyberattaque contre Conforama