La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 865,90
    -50,40 (-2,63 %)
     
  • BTC-EUR

    21 588,83
    -263,68 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Elon Musk a détruit tout l’environnement Twitter

La panne de plusieurs clients Twitter, comme Tweetbot, Twitterific et Fenix, ne semble pas accidentelle. 3 jours après l’apparition du « bug », tout va dans le sens d’une décision d’Elon Musk pour augmenter les revenus publicitaires de Twitter, quitte à abandonner ceux qui ont fait le succès du réseau social.

La panne des applications qui utilisent l’API de Twitter en est-elle vraiment une ? Depuis le 13 janvier, l’outil qui permet aux développeurs d’accéder au réseau social et de proposer des fonctions alternatives, comme la synchronisation de la lecture entre différents appareils ou la création automatique de discussions, ne fonctionne plus. Pourtant, quand Elon Musk a pris la tête de Twitter en octobre 2022, le réseau social avait promis qu’il ne toucherait pas à l’API et que ses partenaires pouvaient avoir confiance en son nouveau propriétaire.

Deux mois plus tard, tout laisse penser Elon Musk a ordonné à ses équipes de tuer les applications qui utilisent Twitter, quitter à provoquer un effondrement de l’écosystème qui a grandement contribué au succès du réseau social, sans informer personne en amont. À vrai dire, pendant longtemps, les applications tierces étaient le seul moyen d’accéder à Twitter autrement que sur son ordinateur (avant que Twitter ne rachète Tweetie en 2010 pour en faire son application mobile officielle, puis Tweetdeck en 2011).

Tweetbot, Twitterific, Fenix : le bug n’en est pas un

Depuis son arrivée chez Twitter, Elon Musk est un habitué des promesses non tenues.

[Lire la suite]