La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 287,07
    +52,93 (+0,85 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 032,99
    +39,56 (+0,99 %)
     
  • Dow Jones

    34 200,67
    +164,68 (+0,48 %)
     
  • EUR/USD

    1,1980
    +0,0004 (+0,04 %)
     
  • Gold future

    1 777,30
    +10,50 (+0,59 %)
     
  • BTC-EUR

    47 532,34
    -4 767,14 (-9,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 398,97
    +7,26 (+0,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    63,07
    -0,39 (-0,61 %)
     
  • DAX

    15 459,75
    +204,42 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 019,53
    +36,03 (+0,52 %)
     
  • Nasdaq

    14 052,34
    +13,58 (+0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 185,47
    +15,05 (+0,36 %)
     
  • Nikkei 225

    29 683,37
    +40,68 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    28 969,71
    +176,57 (+0,61 %)
     
  • GBP/USD

    1,3840
    +0,0056 (+0,41 %)
     

Electricité, tarif bleu d'EDF et concurrence : pourquoi la CLCV veut tout changer

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture
Compteur Linky
Compteur Linky

François Carlier : « Parce que l’ouverture du marché de l’électricité à la concurrence est un pari raté. Cet échec n’est pas imputable qu’aux fournisseurs alternatifs, ils n’ont simplement pas eu les moyens de s’imposer. Il n’existait presque aucune marge de manœuvre par rapport à ce que l'on a pu le voir dans les télécoms. Car il n’y a pas de rupture technologique possible avec l’électricité. Nous devons en tirer les leçons avant 2025 et la fin de la période transitoire fixée par l’Accès régulé à l’électricité nucléaire historique, dit l’Arenh, qui met à disposition de la concurrence un tiers de sa production au prix de 42 euros du mégawattheure.

Aujourd’hui EDF utilise les centrales nucléaires et centralise, via Enedis et RTE, la distribution de l’électricité aux alternatifs, la concurrence est donc impossible car le partage est décidé en amont. Selon la loi Nome de 2011, les fournisseurs devaient disposer de leurs infrastructures en 2025 et rien n’a été fait. On augmente les tarifs réglementés pour faire vivre une concurrence qui n'existe pas. L’Autorité de la concurrence a émis un avis négatif contre une hausse des tarifs de 6% décidée en 2019. »

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Livret A : ces nouveaux usages étonnants de votre argent
- Promo Bouygues Telecom : le forfait B&You de 200 Go à moins de 15 euros par mois
- Carte bancaire : 4 paiements en ligne sur 10 ne sont pas conformes