Marchés français ouverture 8 h 11 min
  • Dow Jones

    31 068,69
    +60,00 (+0,19 %)
     
  • Nasdaq

    13 072,43
    +36,00 (+0,28 %)
     
  • Nikkei 225

    28 164,34
    +25,31 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,2213
    +0,0055 (+0,45 %)
     
  • HANG SENG

    28 276,75
    +368,53 (+1,32 %)
     
  • BTC-EUR

    27 708,79
    -1 440,53 (-4,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    641,94
    -32,42 (-4,81 %)
     
  • S&P 500

    3 801,19
    +1,58 (+0,04 %)
     

Electricité : pourquoi votre facture EDF risque encore d'augmenter en février

Samuel AUFFRAY
·1 min de lecture

Une hausse de près de 1,76% pour les particuliers, qui doit encore être validée par le gouvernement, représenterait un surcoût de 16 euros par an en moyenne pour un consommateur résidentiel. En l'additionnant avec les deux autres déjà annoncées, la facture grimperait de 50 euros en 2021 pour les 23 millions de ménages abonnés aux tarifs réglementés d'EDF.

La Commission de régulation de l'énergie (CRE) devrait proposer une hausse de 1,73% des tarifs réglementés de l'électricité pour les particuliers à compter du 1er février, et de 3,02% pour les professionnels, selon un document de consultation interne détaillé par Le Parisien ce mardi. Ce document est « à destination des différents acteurs qui se réunissent aujourd'hui. La CRE y applique strictement les méthodes de calcul des coûts, sur la base d'éléments techniques. Ce document n'est pas un document de proposition à destination du gouvernement », explique la CRE à MoneyVox. Pas encore. Il reviendra ensuite à l'éxécutif de décider d'une hausse ou non des tarifs mais l'avis de la CRE est en général suivi par Bercy.

Lire la suite sur MoneyVox

Ce contenu peut également vous intéresser :

Voir également
- Epargne : les placements gagnants et perdants de 2021
- Assurance vie : les fonds en euros de la Carac rémunérés jusqu'à 1,70%
- MaPrimeRenov' : ce que peuvent toucher les plus riches