La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 912,17
    -125,83 (-0,78 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

EDF : le recours formé par les petits actionnaires d'EDF contre la nationalisation est rejeté

Tiko/Adobe Stock

Dans son ordonnance consultée par l'AFP ce jeudi 10 novembre, le tribunal de commerce de Paris a débouté les actionnaires contestataires d'EDF, en écartant l'existence d'un "trouble manifestement illicite" et d'un "dommage imminent". Ces derniers avaient formé un recours en urgence pour retarder l'opération de renationalisation complète du groupe électricien. Dans un communiqué, "EDF se félicite de l'ordonnance" rendue le président du tribunal de commerce de Paris. A l'origine de ce front judiciaire, des actionnaires contestaient l'avis "favorable" pris le 27 octobre par le conseil d'administration (CA) d'EDF quant à la renationalisation du groupe à 12 euros par action, étape clé pour son rachat complet par l'Etat, qui en détient pour l'instant 84%. Ils estiment le prix sous-évalué et en réclament a minima 15 euros.

S'estimant lésés, ces actionnaires avaient assigné lundi EDF devant le tribunal, afin de dénoncer les conditions dans lesquelles le conseil d'administration a validé la dite OPA. Ces actionnaires, majoritairement des salariés et anciens salariés, et réunis sous la bannière des Fonds commun de placement d'entreprise (FCPE) "actions EDF" et "EDF ORS", auxquels s'est jointe l'association d'actionnaires Energie en actions, représentent ensemble environ 1,5% du capital. Ils considèrent notamment "que le conseil d'administration n'a pas été valablement convoqué, dans la mesure où le délai statutaire de convocation de sept jours (...) n'a pas été respecté".

Autre grief, les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bourse : la Chine “devrait rester un élément clé d'un portefeuille actions, mais mieux vaut être sélectif”
Cyberattaque chez Thales : le groupe de hackers a mis sa menace à exécution
Pourquoi ces supermarchés sans caissier ne pourront plus ouvrir le dimanche
Un groupe de hackers revendique une cyberattaque contre Conforama
Au Cannet, les mariés devront passer à la caisse avant de passer devant le maire