Marchés français ouverture 2 h 10 min
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,69 (-0,50 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    28 972,61
    -250,16 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,0170
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    19 797,71
    -124,74 (-0,63 %)
     
  • BTC-EUR

    22 993,08
    -828,95 (-3,48 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,94
    -16,88 (-2,95 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     

EDF : l'État pourrait offrir un salaire record pour trouver le prochain patron de l'entreprise

Après le départ de Jean-Bernard Lévy, le gouvernement a émis le souhait que le nom de son successeur soit connu à la rentrée. Mais le plafond de rémunération, identique pour toutes les entreprises publiques, en rebute plus d'un.

Qui prendra la tête d'EDF pour succéder à Jean-Bernard Lévy ? Avec l'annonce de la renationalisation du géant de l'électricité, le gouvernement veut aller vite, d'autant que Jean-Bernard Lévy ne devrait pas aller au terme de son mandat et partir avant l'échéance de mars 2023. Début juillet, Bercy a été clair en souhaitant que "le nouveau dirigeant soit rapidement en mesure de mettre en œuvre les chantiers stratégiques et industriels annoncés par le président de la République". Dans la foulée, Bruno Le Maire, le ministre de l'Économie, avait souhaité "que la nouvelle direction d’EDF soit opérationnelle dès la rentrée prochaine". La procédure devrait être rapide.

Oui, mais ce ne serait pas si simple que cela, à en croire nos confrères des Échos, qui expliquent que les candidats ne se ruent pas à la porte pour le poste. Selon des sources citées par nos confrères, Bercy aurait déjà essuyé plusieurs fins de non-recevoir. Quel est donc le problème ? Visiblement, la rémunération ne convient pas. Car depuis un décret, instauré en 2012, par François Hollande, un plafond de rémunération brut annuel a été fixé à 450.000 euros, et ce dans toutes les entreprises publiques. Une source, citée par Les Échos, explique alors que "l'idée serait de faire sauter le plafond de rémunération" du nouveau patron.

La même source ajoute qu'il "faudrait soit remonter ce plafond, soit abroger ce décret". Car pour le moment, Bercy semblerait "bridé" dans ses recherches et ne trouverait pas le profil adéquat. (...)

Cliquez ici pour voir la suite

VIDÉO - 5 choses à savoir sur EDF

Après deux années de Covid, le Groupe ADP sort du rouge au premier semestre
FDJ : la Française des Jeux affiche un chiffre d'affaires en hausse de 12,1% au premier semestre
L'Oréal réalise un très bon premier semestre avec 3,7 milliards de bénéfice net
La SNCF rebondit et affiche un chiffre d'affaires record
Airbus déçoit, l’action plonge : le conseil Bourse du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles