Publicité
Marchés français ouverture 1 h 36 min
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    41 277,38
    +86,70 (+0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,0893
    -0,0007 (-0,07 %)
     
  • HANG SENG

    17 767,97
    -247,97 (-1,38 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 045,97
    +1 449,14 (+2,52 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 340,49
    +71,54 (+5,64 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     

EDF : INFORMATION FINANCIÈRE AU 31 MARS 2023 - Chiffre d’affaires en hausse dans un contexte de prix de l’électricité élevés

EDF
EDF

INFORMATION FINANCIÈRE AU 31 MARS 2023

Chiffre d’affaires en hausse
dans un contexte de prix de l’électricité élevés



Performance financière

Chiffre d’affaires : 47,8 Mds€, soit + 34,6 % en organique vs fin mars 2022.

La nette progression du chiffre d’affaires du Groupe s’explique essentiellement par une hausse des prix de vente de l’électricité et du gaz au premier trimestre 2023, résultant de la hausse des prix de marché, en particulier en France et au Royaume-Uni. Il est minoré par le bouclier tarifaire en France, qui est compensé en EBITDA. Par ailleurs, la baisse de la consommation de gaz limite cette progression. La performance d’EDF Trading en hausse contribue à la croissance du chiffre d’affaires.

 

Performance opérationnelle

La production nucléaire s’établit à :

  • 85,2 TWh en France, soit 6,5 TWh de moins qu’au 1er trimestre 2022. Cette baisse s’explique par une moindre disponibilité du parc essentiellement due à des prolongations d’arrêts pour l’examen et les réparations des circuits concernés par la corrosion sous contrainte et aux effets induits par les mouvements sociaux. L’estimation de production nucléaire en France pour 2023 reste dans la fourchette de
    300-330 TWh.

  • 9 TWh au Royaume-Uni, en baisse de 2,4 TWh par rapport au 1er trimestre 2022, après la fermeture de Hinkley Point B en août 2022 et du fait d’un planning d’arrêts plus chargé en 2023.

La production renouvelable s’élève à :

  • 9,2 TWh (1) pour l’hydraulique en France. La baisse de 0,2 TWh par rapport au 1er trimestre 2022 est principalement due à une hydraulicité encore faible.

  • 7,8 TWh (hors hydraulique en France), soit une hausse de 0,4 TWh par rapport au 1er trimestre 2022. Cette évolution s’explique essentiellement par la mise en service de nouvelles capacités en 2022. A fin mars 2023, le Groupe dispose de 13,4 GW nets de capacités renouvelables installées et de 7,3 GW bruts de capacités en construction.



Les volumes acheminés par ENEDIS s’élèvent à 98,5 TWh, soit - 5,7 TWh par rapport au 1er trimestre 2022 liés à la baisse de la consommation.

 

Le portefeuille de clients résidentiels électricité en France a augmenté de plus de 200 000 clients au 1er trimestre 2023. Le groupe affiche une croissance de + 55 % de clients bénéficiant de l’option Tempo (2) par rapport à fin mars 2022.

 

L’intensité carbone s’élève à 46 gCO2/kWh. La baisse de 8 gCO2/kWh par rapport au 1er trimestre 2022 s’explique principalement par le recul au 1er trimestre 2023 de la production thermique en France métropolitaine et au Brésil (CCG d‘EDF Norte Fluminense).

 

Faits marquants

Nucléaire

  • Corrosion sous contrainte : l’ASN a considéré approprié le calendrier proposé par EDF en mars 2023 dans le cadre de l’évolution de la stratégie de contrôles, afin de tenir compte des éléments identifiés sur la soudure réparée de Penly 1 (3)

  • Livraison de la cuve du réacteur n°1 d’Hinkley Point C

  • Création de la filiale NUWARD pour accompagner le développement du SMR et son passage de la phase d’avant-projet sommaire à celle de Basic Design



Renouvelables 

  • EDF lauréat en partenariat de l’appel d’offres du projet éolien en mer Manche Normandie en France d’une capacité de 1 GW



Thermique

  • Fermeture définitive de la dernière centrale à charbon d’EDF au Royaume-Uni, West Burton A, le 31 mars 2023



ENEDIS

  • Annonce de perspectives d’investissements de 96 Mds€ d’ici à 2040 dans le cadre du Plan de Développement de Réseau. Accélération des investissements de 4,4 Mds€ en 2022 à 5 Mds€ par an à horizon 2032 (4), liée aux raccordements d’installations d’énergies renouvelables et d’infrastructures de recharge des véhicules électriques



Offre publique d’achat simplifiée  

  • En attente de la décision de la Cour d’appel sur le recours d’actionnaires minoritaires le 2 mai. L’Etat détient à date 95,94 % du capital d’EDF



Financement

  • Conversion en capital de 40% des OCEANE par l’Etat pour près de 960 M€



 

 

 

 

 

 

Objectifs 2023 confirmés (5)

Endettement financier net / EBITDA : ≤ 3x
Dette économique ajustée / EBITDA ajusté (6) : ≤ 4,5x

 

 

 

Évolution du chiffre d’affaires par segment

(en millions d’euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

France - Activités de production et commercialisation

12 938

23 039

78,1 %

France - Activités régulées

6 000

6 363

6,1 %

EDF Renouvelables

506

535

12,1 %

Dalkia

1 992

2 162

6,8 %

Framatome

738

954

26,7 %

Royaume-Uni

3 429

7 156

114,0 %

Italie

7 001

5 914

- 16,3 %

Autre international

1 497

1 887

25,1 %

Autres métiers

3 408

2 938

- 12,0 %

Éliminations inter-segments

- 1 926

- 3 187

-

Total Groupe

35 583

47 761

34,6 %

La ventilation du chiffre d’affaires est présentée aux bornes des segments, avant les éliminations inter-segments.

PUBLICITÉ
  • France - Activités de production et commercialisation 



(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d’affaires

12 938

23 039

78,1 %

La forte hausse du chiffre d’affaires s’explique principalement par des effets prix favorables :

  • Les impacts de la hausse du tarif réglementé de vente de 15 % TTC en moyenne au 1er février 2023 et des hausses des prix de vente aux clients en offres de marché dans un contexte de forte augmentation des prix de l’énergie sont estimés à 5,6 milliards d’euros.

  • L’effet prix de la revente des obligations d’achat est estimé à 3 milliards d’euros (sans impact en EBITDA).

  • Enfin, la hausse des prix a un impact positif sur les ventes des agrégateurs et les ventes de gaz pour 1,2 milliard d’euros. L’impact est très limité en EBITDA.

  • France - Activités régulées (1)



(en millions d’euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d’affaires

6 000

6 363

6,1 %

La croissance du chiffre d’affaires s’explique principalement par des effets prix positifs résultant des hausses de tarif (pour Enedis, cela comprend l’indexation du TURPE 6 distribution de + 2,26 % au 1er août 2022). Ces effets sont partiellement compensés par une diminution des volumes distribués sur les marchés d’affaires et des particuliers liés à la baisse de la consommation.

  • EDF Renouvelables - Énergies Renouvelables

Renouvelables Groupe hors activité hydraulique France

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

845

894

9,1 %

L’augmentation du chiffre d’affaires est essentiellement due à la progression de 5,3 % de la production grâce aux mises en service réalisées en 2022.

EDF Renouvelables

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

506

535

12,1 %

La progression du chiffre d’affaires s’explique notamment par une hausse de 5,6 % de la production, conséquence des mises en service de parcs en 2022, et par un effet prix favorable sur les parcs éoliens en France et aux Etats-Unis. Cette hausse est néanmoins limitée par un effet prix défavorable au Royaume-Uni.


  • Dalkia - Services Énergétiques

Services Énergétiques Groupe (2)

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

2 474

2 727

9,3 %

L’augmentation du chiffre d’affaires est essentiellement liée à la progression des ventes de Dalkia et Edison.

Dalkia

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

1 992

2 162

6,8 %

La progression du chiffre d’affaires s’explique par le dynamisme commercial et le fonctionnement des installations de cogénération pendant tout le premier trimestre 2023 (en 2022, Dalkia avait été impacté par leur arrêt anticipé du fait du raccourcissement de l’hiver tarifaire), complété par un effet prix favorable.

  • Framatome

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

738

954

26,7 %

Chiffre d’affaires contributif groupe EDF

435

494

9,2 %

La hausse des ventes de combustibles aux Etats-Unis, et de services en Allemagne liées au chantier Olkiluoto 3, contribuent à la progression du chiffre d’affaires contributif Groupe.

Framatome a annoncé un investissement de 100 millions d’euros d’ici 2026 afin de relocaliser en France une partie de la fabrication des cuves nucléaires destinées aux futurs EPR 2.

  • Royaume-Uni

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

3 429

7 156

114,0 %

La progression du chiffre d’affaires s’explique principalement par la hausse des prix de l’énergie et des tarifs de vente de l’électricité et du gaz.

Par ailleurs, la durée de vie des réacteurs de Heysham 1 et Hartlepool a été prolongée de 2 ans supplémentaires jusqu’en mars 2026 (3).

  • Italie 

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

7 001

5 914

- 16,3 %

La baisse du chiffre d’affaires des activités gaz de 1 343 millions d’euros est essentiellement liée à un effet volume négatif sur le marché de gros et le marché aval. L’effet prix est également défavorable, dans une moindre mesure.

En revanche, dans les activités de production d’électricité, la progression des ventes sur le marché de gros, ainsi que la hausse des prix, ont un effet positif de 184 millions d’euros sur le chiffre d’affaires.

Les capacités renouvelables s’établissent à 601 MW nets (4) à fin mars 2023.

  • Autre international

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

1 497

1 887

25,1 %

Dont Belgique

1 243

1 667

34,0 %

Dont Brésil

185

158

- 20,0 %

En Belgique (5), la progression du chiffre d’affaires s’explique essentiellement par des effets prix favorables. Cette hausse est atténuée par des effets volume négatifs du fait d’une baisse de la consommation de gaz et d’électricité sur le marché résidentiel.

Les capacités éoliennes s’élèvent à 620 MW nets (6) à fin mars 2023.

Au Brésil, le recul du chiffre d’affaires s’explique principalement par la baisse des ventes spot qui avaient bénéficié de conditions de marché favorables lors du premier trimestre 2022.

La construction de la première centrale de production d'électricité à partir de biomasse, Biovéa, a été lancée en Côte d'Ivoire. Elle produira 350 GWh par an et alimentera 1,7 million de personnes à partir de 2025. Le projet permettra d’économiser 4,4 MtCO2 sur les 25 ans de la concession.

  • Autres métiers

(en millions d'euros)

T1 2022

T1 2023

Variation organique

Chiffre d'affaires

3 408

2 938

- 12,0 %

Dont activités gazières

2 747

1 504

- 45,2 %

Dont EDF Trading

563

1 382

147,6 %

La baisse significative du chiffre d’affaires des activités gazières s’explique par le recul des prix de gros pour
- 785 millions d’euros et des volumes vendus pour - 458 millions d’euros. En effet, l’activité du terminal méthanier de Dunkerque a été moins importante dans un contexte de baisse de la consommation essentiellement liée à un hiver plus doux.

Le chiffre d’affaires d’EDF Trading a continué à progresser principalement en Europe, dans un contexte d'incertitudes persistantes sur les marchés des matières premières énergétiques.

Principaux communiqués de presse (7)

depuis la communication des résultats annuels 2022

Gouvernance

  • Nomination de Caroline Chanavas en tant que Directrice Déléguée des Ressources Humaines (cf. CP du 13 avril 2023)

  • Nomination de Brice Bohuon au Comité Exécutif du Groupe EDF (cf. CP du 14 mars 2023)

Renouvelables

  • Inauguration de la base d’exploitation - maintenance du Parc éolien en mer du Calvados, et de l’aménagement de l’avant-port de Ouistreham (cf. CP d’EDF Renouvelables du 12 avril 2023)

  • Le groupe EDF et Maple Power remportent un projet éolien en mer d’un gigawatt au large de la Normandie (cf. CP du 27 mars 2023)

  • En France, le Groupe L’Oréal signe avec le groupe EDF plusieurs contrats pour contribuer à l’objectif de neutralité carbone de l’ensemble de ses sites d’ici à 2025 (cf. CP du 21 février 2023)

Nucléaire

  • Point de précision sur le phénomène de corrosion sous contrainte (CSC) détecté sur des portions de tuyauteries de circuits auxiliaires du circuit primaire principal de plusieurs réacteurs nucléaires (cf. CP du 26 avril 2023)

  • EDF annonce la création de sa filiale NUWARD pour renforcer le développement de son SMR désormais en phase d’avant-projet détaillé (cf. CP du 30 mars 2023)

  • Point de précision sur le phénomène de corrosion sous contrainte (CSC) détecté sur des portions de tuyauteries de circuits auxiliaires du circuit primaire principal de plusieurs réacteurs nucléaires (cf. CP du 16 mars 2023)

  • EDF confirme son intention de continuer à faire tourner les turbines des centrales de Heysham 1 et Hartlepool (cf. CP d’EDF Energy du 9 mars 2023)

  • EDF, Edison, Ansaldo Energia et Ansaldo Nucleare annoncent avoir signé une Lettre d’Intention en soutien au développement de projets nouveau nucléaire (cf. CP du 6 mars 2023)

ENEDIS

  • Transition écologique : Enedis dévoile les travaux préparatoires à son futur « Plan de Développement de Réseau » (cf. CP d’Enedis du 13 mars 2023)

Financements

  • Conversion de 40% des OCEANEs EDF à échéance 2024 (cf. CP du 28 février 2023)

Charbon

  • Fin de la production à West Burton A (cf. CP d’EDF Energy du 3 avril 2023)

Acteur majeur de la transition énergétique, le groupe EDF est un énergéticien intégré, présent sur l’ensemble des métiers : la production, le transport, la distribution, le négoce, la vente d’énergie et les services énergétiques. Leader des énergies bas carbone dans le monde, le Groupe a développé un mix de production diversifié basé principalement sur l’énergie nucléaire et renouvelable (y compris hydraulique) et investit dans de nouvelles technologies pour accompagner la transition énergétique. La raison d’être d’EDF est de construire un avenir énergétique neutre en CO2 conciliant préservation de la planète, bien-être et développement, grâce à l’électricité et à des solutions et services innovants. Le Groupe participe à la fourniture d’énergie et de services à environ 40,3 millions de clients (1), dont 30,3 millions en France (2). Il a réalisé en 2022 un chiffre d’affaires consolidé de 143,5 milliards d’euros. EDF est une entreprise cotée à la Bourse de Paris.

(1)   Les clients sont décomptés par site de livraison ; un client peut avoir deux points de livraison : un pour l’électricité et un autre pour le gaz.
(2)   Y compris ÉS (Électricité de Strasbourg) et SEI.

Cette présentation est uniquement destinée à des fins d'information et ne constitue pas une offre ou une sollicitation pour la vente ou l'achat de titres, d'une partie de l'entreprise ou des actifs décrits ici, ou de tout autre intérêt, aux États-Unis ou dans tout autre pays.
La présente communication contient des déclarations ou informations prospectives. Bien qu’EDF estime que les attentes reflétées dans ces déclarations prospectives sont basées sur des hypothèses raisonnables au moment où elles sont faites, ces hypothèses sont intrinsèquement incertaines et impliquent un certain nombre de risques et d'incertitudes qui sont hors du contrôle d’EDF. Par conséquent, EDF ne peut donner aucune garantie que ces hypothèses se réaliseront. Les événements futurs et les résultats réels, financiers ou autres, peuvent différer sensiblement des hypothèses évoquées dans les déclarations prospectives en raison des risques et des incertitudes, y compris, et sans limitation, les changements possibles dans le calendrier et la réalisation des transactions qui y sont décrites.
Les risques et incertitudes (liées notamment à l’environnement économique, financier, concurrentiel, réglementaire, et climatique) peuvent inclure les évolutions de la conjoncture économique et commerciale, de la réglementation, ainsi que ceux qui sont développés ou identifiés dans les documents publics déposés par EDF auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF), y compris ceux énumérés sous la section 2.2  « Risques auxquels le Groupe est exposé » du document d’enregistrement universel (URD) d’EDF (sous le numéro D.23-0122) enregistré auprès de l’AMF le 21 mars 2023, consultable en ligne sur le site internet de l’AMF à l’adresse www.amf-france.org ou celui d’EDF à l’adresse www.edf.fr. Linformation financière trimestrielle ne fait pas l'objet d'un rapport des commissaires aux comptes.
EDF ni aucun de ses affiliés ne s’engage ni n'a l'obligation de mettre à jour les informations de nature prospective contenues dans ce document pour refléter les faits et circonstances postérieurs à la date de cette présentation.

Ce communiqué de presse est certifié. Vérifiez son authenticité sur medias.edf.com

 

N’imprimez ce message que si vous en avez l’utilité.

 

 

EDF SA
22-30, avenue de Wagram
75382 Paris cedex 08
Capital de 2 000 466 841 euros
552 081 317 R.C.S. Paris

 

www.edf.fr

 



CONTACTS

 

Presse : +33 1 40 42 46 37

 

Investisseurs : +33 1 40 42 78 36



(1) Activités régulées comprenant Enedis, ÉS et les activités insulaires.
(2) Les Services Énergétiques Groupe comprennent Dalkia, IZI Confort, IZI Solution, Sowee, Izivia et les activités de services d’EDF Energy, Edison, Luminus et EDF SA. Il s’agit notamment d’activités d’éclairage urbain, de réseaux de chaleur, de production décentralisée bas carbone à partir des ressources locales, de pilotage des consommations et de mobilité électrique.
(3) Date prévisionnelle qui pourra être ajustée de +/- 1 an. Les dates définitives seront déterminées selon l’interprétation des résultats des inspections graphites régulières par EDF et par l'Office for Nuclear Regulation, le régulateur indépendant.
(4) Aux bornes d’Edison.
(5) Luminus et EDF Belgium.
(6) Aux bornes de Luminus.
(7) La liste exhaustive des communiqués de presse d’EDF est disponible sur le site internet : www.edf.fr


(1) Production hydraulique hors activité insulaire avant déduction de la consommation du pompage. La production hydraulique totale cumulée nette de la consommation du pompage représente 7,5 TWh au premier trimestre 2023 (7,5 TWh au premier trimestre 2022).
(2) Option incitant les clients à baisser leur consommation d'énergie pendant les pics énergétiques et leur permettant de profiter de tarifs avantageux le reste de l'année.
(3) Cf. communiqué de presse de l’ASN du 25 avril 2023
(4) Chiffres en euros 2021
(5) Sur la base du périmètre et des taux de change au 01/01/2023, à environnement régulatoire et fiscal constant et compte tenu du financement du bouclier tarifaire à 15% par la CSPE, d’une hypothèse de production nucléaire en France de 300 à 330 TWh et du calendrier de production.
(6) À méthodologie S&P constante.

Pièce jointe