La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 612,76
    -21,01 (-0,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 089,30
    -27,47 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    34 935,47
    -149,06 (-0,42 %)
     
  • EUR/USD

    1,1872
    -0,0024 (-0,20 %)
     
  • Gold future

    1 812,50
    -18,70 (-1,02 %)
     
  • BTC-EUR

    34 850,25
    +1 678,55 (+5,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    955,03
    +5,13 (+0,54 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,81
    +0,19 (+0,26 %)
     
  • DAX

    15 544,39
    -96,08 (-0,61 %)
     
  • FTSE 100

    7 032,30
    -46,12 (-0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 672,68
    -105,59 (-0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 395,26
    -23,89 (-0,54 %)
     
  • Nikkei 225

    27 283,59
    -498,83 (-1,80 %)
     
  • HANG SENG

    25 961,03
    -354,29 (-1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3908
    -0,0050 (-0,35 %)
     

EDF a eu des discussions avec Londres sur les règles d'immigration post-Brexit

·1 min de lecture
EDF A EU DES DISCUSSIONS AVEC LONDRES SUR LES RÈGLES D'IMMIGRATION POST-BREXIT

(Reuters) - Le groupe français EDF a eu des discussions avec le gouvernement britannique sur les nouvelles règles d'immigration au Royaume-Uni après le Brexit dans le cadre de sa campagne de recrutement pour le chantier de l'EPR d'Hinkley Point, rapporte dimanche The Telegraph.

Selon le quotidien britannique, l'électricien entend embaucher 1.700 personnes d'ici la mi-2022 au sein de l'Union européenne et au-delà, face à un manque de main d'oeuvre au Royaume-Uni, afin de boucler à temps les travaux de l'EPR d'Hinkley Point.

Le chantier de l'EPR Hinkley Point C, qui devrait être opérationnel d'ici juin 2026, représente 71.000 emplois, selon EDF. La centrale nucléaire emploiera à terme quelque 900 personnes, rapporte The Telegraph.

(Reportage Kanishka Singh à Bangalore, version française Sophie Louet)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles