Publicité
Marchés français ouverture 2 h 47 min
  • Dow Jones

    39 853,87
    -504,23 (-1,25 %)
     
  • Nasdaq

    17 342,41
    -654,99 (-3,64 %)
     
  • Nikkei 225

    38 008,42
    -1 146,43 (-2,93 %)
     
  • EUR/USD

    1,0845
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    17 069,28
    -241,77 (-1,40 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 121,48
    -1 705,43 (-2,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 306,07
    -59,82 (-4,38 %)
     
  • S&P 500

    5 427,13
    -128,61 (-2,31 %)
     

Doctolib, l’entreprise qui tient tête au gouvernement sur la « taxe lapin »

En dix ans, Stanislas Niox-Chateau a fait de Doctolib la championne des licornes françaises, avec une valorisation de 6,4 milliards de dollars.  - Credit:ISA HARSIN/SIPA / SIPA /
En dix ans, Stanislas Niox-Chateau a fait de Doctolib la championne des licornes françaises, avec une valorisation de 6,4 milliards de dollars. - Credit:ISA HARSIN/SIPA / SIPA /

Sur la plupart des photos de lui consultables en ligne, Stanislas Niox-Chateau arbore le même sourire, volontaire mais vaguement crispé, et les mêmes cernes de petit dormeur sous ses yeux noirs. Voilà qui pourrait bien résumer le profil de ce dirigeant de 37 ans : l'ambition couronnée de succès et le travail acharné. Un profil qui ressemble, au passage, à celui d'un certain Gabriel Attal.

Niox-Chateau n'est pas, à proprement parler, une célébrité. Pourtant, son visage vous dira peut-être quelque chose… D'abord parce que ce patron est assez médiatique, ensuite parce qu'il dirige une entreprise qui, comme aucune autre, a su s'immiscer au cœur même de la vie des Français. Elle a accompagné certains d'entre eux dans des moments intimes ou douloureux. Et elle est désormais considérée par l'État comme un trésor à protéger au même titre que les fleurons nationaux de la défense, comme Dassault ou Thales.

De qui parle-t-on ? De Doctolib, pardi ! C'est l'ingénieur Franck Tetzlaff qui a eu l'idée de départ en 2013 (il a quitté la société un an plus tard), vite rejoint par les autres cofondateurs : Stanislas Niox-Chateau (actuel PDG de Doctolib, donc), Jessy Bernal (directeur technique), Ivan Schneider (responsable des solutions techniques) et Steve Abou-Rjeily (directeur des ventes). Cette bande d'amis a lancé le site en novembre de cette année-là, avec une mise de 20 000 euros et seulement 50 soignants partenaires.

C'était le début de la décennie « French Tech ». Emman [...] Lire la suite