La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 811,40
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 157,36
    -59,90 (-0,37 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Disneyland Paris : pourquoi le pass illimité met en rogne ses adhérents

PIXABAY

Pouvoir passer une journée n'importe quand dans l'année au célèbre parc d'attractions Disneyland Paris. C'est ce que promet le "pass annuel infinity", moyennant la somme de 499 €. Mais il semblerait que dans les faits, tout ne serait pas aussi simple que cela. Le site de 60 millions de consommateurs relaie ainsi, mercredi 2 novembre, la colère de nombreux détenteurs de ce fameux pass.

Les conditions d'utilisation précisent que toute visite "est soumise à disponibilité et l’accès aux Parcs Disney avec le pass annuel requiert une pré-réservation obligatoire pour chaque date de visite choisie". Or, problème, de nombreux abonnés ne parviennent pas à réserver leur(s) entrée(s) aux dates souhaitées et déplorent ce système instauré après le confinement de 2020 et la mise en place de jauges pour les sites accueillant du public. Excédés, 70 titulaires du pass annuel avaient même manifesté devant le parc afin de dénoncer un "système devenu restrictif", samedi 22 octobre, rapportait Le Parisien.

Ironie du sort, si les réservations en ligne seraient impossibles pour les week-ends de novembre et de décembre pour les détenteurs de pass annuel, en revanche, elles seraient réalisables à l'achat de billets "classiques" (à l’exception de ceux de Noël et du jour de l’an), révèle 60 millions de consommateurs.

"Disneyland met un système de quotas pour les pass en prétextant que le parc est complet alors que les billets classiques sont disponibles et sans restriction de date", avertit un titulaire du (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Chez Carrefour, la consigne de bouteilles en verre fait son retour
CAC 40 : la Bourse de Paris rebondit, bien que toujours perturbée par les annonces de la Fed
En faillite, Made.com laisse des milliers de clients sans réponse
Marathon de New York : le patron d'une PME française offre le voyage à 14 de ses salariés pour supporter leur collègue
Les cours du brut font exploser le bénéfice de Petrobras