La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 059,05
    -166,56 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    0,9776
    -0,0043 (-0,44 %)
     
  • Gold future

    1 677,50
    +8,90 (+0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    20 140,08
    +327,72 (+1,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    449,42
    +5,99 (+1,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,60
    -0,63 (-0,78 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 744,64
    +7,13 (+0,07 %)
     
  • S&P 500

    3 632,56
    -7,91 (-0,22 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1105
    -0,0019 (-0,17 %)
     

En difficulté, la compagnie aérienne scandinave SAS obtient un prêt de 700 millions de dollars

Placée depuis début juillet sous le régime des faillites aux États-Unis, la compagnie aérienne scandinave SAS a annoncé dimanche un accord lui garantissant un prêt de 700 millions de dollars. SAS "a conclu un accord de crédit de financement de débiteur exploitant (DIP) pour 700 millions de dollars avec des fonds gérés par Apollo Global Management", a indiqué le transporteur dans un communiqué. Le financement DIP permet aux entreprises d'obtenir des liquidités pour poursuivre leurs activités tout en étant sous la protection de la loi sur les faillites.

Le 5 juillet, SAS, qui emploie quelque 7.000 personnes, s'était placée sous le régime des faillites aux Etats-Unis dans le cadre d'une restructuration en cours. Aux États-Unis, le recours au Chapitre 11 est un dispositif qui permet à une entreprise n'arrivant plus à rembourser sa dette de se restructurer à l'abri de ses créanciers tout en poursuivant ses opérations courantes. "Grâce à ce financement, nous disposerons d'une position financière solide pour continuer à soutenir nos opérations en cours tout au long de notre processus de restructuration volontaire aux États-Unis", a dit Carsten Dilling, le président du conseil d'administration du groupe dont les Etats danois et suédois sont les principaux actionnaires. "Nous pouvons désormais nous concentrer entièrement sur l'accélération de la mise en œuvre de notre plan SAS FORWARD", a-t-il ajouté, cité dans le communiqué.

SAS avait annoncé en février un plan d'économies d'environ 750 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Samsung s'attend à ce que les smartphones pliables dominent le marché des téléphones en 2025
États-Unis : arrestation du "Bernard Madoff de la sneaker"
Guerre en Ukraine : le carnet de commandes du drone turc Bayraktar fait le plein
La Bourse de Paris attendue en hausse
L’inflation fait le grand écart en zone euro, pourquoi ?