La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 226,56
    -214,32 (-0,62 %)
     
  • Nasdaq

    13 301,42
    -167,71 (-1,25 %)
     
  • Nikkei 225

    32 571,03
    -452,75 (-1,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0664
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • HANG SENG

    17 655,41
    -230,19 (-1,29 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 923,17
    -571,85 (-2,24 %)
     
  • CMC Crypto 200

    566,22
    -10,04 (-1,74 %)
     
  • S&P 500

    4 353,20
    -49,00 (-1,11 %)
     

Vous devriez vraiment redécouvrir l’hilarante Jane the Virgin, série féministe avant l’heure

Oui, on le sait, la série est finie depuis un moment. Mais cette audacieuse mise en abîme des telenovelas mérite toujours d’être visionnée, trois ans plus tard. Préparez vos vieux cours d’espagnol et replongez dans cette merveilleuse série doudou, disponible sur Netflix.

« Welcome back, friends.» Dans Jane the Virgin, même les savoureux récaps de début d’épisode méritent votre attention. Cette série américaine, à l’origine diffusée entre 2014 et 2019, pourrait bien (re)devenir votre pêché mignon de la rentrée. Et en parlant de pêché, c’est justement le point de départ improbable de cette pépite du catalogue Netflix : Jane a 23 ans et tombe enceinte alors qu’elle est… encore vierge. Très croyante, la jeune femme souhaite attendre le mariage avec son fiancé, Michael, jusqu’à ce qu’une insémination artificielle par erreur ne s’en mêle.

Jane the Virgin
Jane the Virgin

On vous aura prévenu : Jane the Virgin est complètement loufoque, mais c’est pour ça qu’elle est géniale. Largement inspirée des telenovelas à l’eau de rose d’Amérique latine, la série s’amuse à en détourner tous les codes. Criminels en cavale, triangles amoureux, famille cachée et meurtres sordides sont au programme de cette semi-parodie, plus intelligente qu’elle n’y paraît.

Une série unique et étonnante

À première vue, on pourrait croire que Jane the Virgin est une simple série romantique gnangnan comme une autre.

[Lire la suite]