La bourse ferme dans 4 h 17 min
  • CAC 40

    6 700,61
    -75,64 (-1,12 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 055,55
    -53,96 (-1,31 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1349
    +0,0056 (+0,50 %)
     
  • Gold future

    1 795,50
    +10,30 (+0,58 %)
     
  • BTC-EUR

    51 377,89
    +707,91 (+1,40 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 477,95
    +49,02 (+3,43 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,26
    -1,69 (-2,42 %)
     
  • DAX

    15 082,94
    -197,92 (-1,30 %)
     
  • FTSE 100

    7 049,19
    -60,76 (-0,85 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3335
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Un deuxième institut de sondage place Éric Zemmour au second tour de la présidentielle

·3 min de lecture
Éric Zemmour avant le débat télévisé avec Jean-Luc Mélenchon (LFI) sur BFMTV, le 23 septembre 2021 - BERTRAND GUAY © 2019 AFP
Éric Zemmour avant le débat télévisé avec Jean-Luc Mélenchon (LFI) sur BFMTV, le 23 septembre 2021 - BERTRAND GUAY © 2019 AFP

Un deuxième institut de sondage place Éric Zemmour au second tour de la présidentielle, face à Emmanuel Macron. Le polémiste d’extrême droite devance Marine Le Pen dans les hypothèses Bertrand et Barnier, et se trouve à égalité dans l’hypothèse Pécresse. Il s’agit d’une enquête Ipsos réalisée pour Le Monde et le CEVIPOF, réalisée à six mois du scrutin.

A noter, le panel de ce sondage est beaucoup plus large (16.000 sondés) que les autres études menées sur un millier de personnes. La marge d’erreur est donc beaucoup plus faible, à moins d’un point. Le seul institut à le mettre au second tour, Harris, était critiqué pour son plus faible échantillon.

Zemmour légèrement devant Le Pen

Dans l’hypothèse d’une candidature Xavier Bertrand (LR), Emmanuel Macron est donné en tête des intentions de vote au premier tour avec 24%. Éric Zemmour, qui ne s’est pas encore déclaré candidat, arrive en deuxième position avec 16%, dans un mouchoir de poche avec Marine Le Pen (RN), créditée de 15% des intentions de vote. Un écart proche de la marge d’erreur comprise entre 0,2 et 0,9 point. Xavier Bertrand est lui sondé à 13%, insuffisant pour se qualifier au second tour. A gauche, l’écologiste Yannick Jadot est à 9% et Jean-Luc Mélenchon à 8%. Anne Hidalgo est à 5%.

Dans le cas d’une candidature Valérie Pécresse (LR), Emmanuel Macron atteint 25,5%, devant Éric Zemmour et Marine Le Pen à égalité à 16%. Valérie Pécresse reste à 10% proche de Yannick Jadot à 9.5%, devant Jean-Luc Mélenchon à 8%.

Si Michel Barnier (LR) est le candidat de la droite, Emmanuel Macron atteint jusqu’à 26%, et Éric Zemmour et Marine Le Pen atteignent respectivement 16,5% et 16%, dans la marge d’erreur.

L’enquête teste également la possibilité d’une présidentielle sans candidature d’Éric Zemmour, condamné pour "provocation à la haine raciale". Dans le cas d’une candidature Xavier Bertrand, Emmanuel Macron reste en tête des intentions de vote du premier tour (26%), devançant légèrement Marine Le Pen (24%). Le candidat de la droite atteint lui 16 %. Les résultats à gauche restent à peu près similaires aux précédents échantillons. Les mêmes proportions se retrouvent environ avec l’hypothèse de chaque candidat des Républicains.

Zemmour et Le Pen "inquiètent" le plus

A la question de l’image des potentiels candidats, le président Emmanuel Macron se place en tête à la qualification "à l’étoffe d’un(e) président(e)" (57%), avec Xavier Bertrand en deuxième position (25%). La même proportion se retrouve avec la phrase "donne une bonne image de la France à l’étranger".

Les qualifications "vous inquiète" et "est démagogique" placent Éric Zemmour (57 % et 43%) et Marine Le Pen en tête (56% et 52%), proches de Jean-Luc Mélenchon (53% et 49%). Les phrases "veut vraiment changer les choses" et "comprend bien les problèmes des gens comme nous" placent Marine Le Pen en tête (avec respectivement 52% et 39%), devant Éric Zemmour (30% et 17%) et Jean-Luc Mélenchon (31% et 15%).

Parmi les deux principales préoccupations des Français, figurent le pouvoir d'achat (41%, soit une augmentation de 11 points par rapport à avril) puis l'environnement (30% contre 28% il y a six mois). Suivent les thématiques de l'immigration (29%, en hausse de 5 points) et la délinquance (avec un score stable de 27 %).

Méthodologie : 16 228 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française, inscrite sur les listes électorales, âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été interrogé par Internet via l’Access Panel Online d’Ipsos du 7 au 13 octobre avec la méthode des quotas.

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles