La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 793,02
    +309,30 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    15 695,00
    +157,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 935,62
    +113,86 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,1328
    -0,0012 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    51 650,82
    +572,02 (+1,12 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 491,67
    +22,59 (+1,54 %)
     
  • S&P 500

    4 627,46
    +60,46 (+1,32 %)
     

La détresse des parents face à la drogue

·1 min de lecture

Dans son livre « Les battements de cœur du colibri », Roselyne Febvre raconte son combat face à l’addiction de son fils en proie aux dégâts de la drogue. Un témoignage bouleversant.  

C’est un récit poignant, haletant qu’on lit d’une traite. Celui d’une mère, l’auteure Roselyne Febvre, journaliste politique, désemparée et démunie face à l’addiction de son fils. C’est un versant des ravages de la drogue rarement mis en avant. Ce livre bouleversant raconte l’angoisse quotidienne et tenace de Roselyne depuis que son fils se drogue. Elle raconte ce terrible engrenage, cette descente aux enfers. Arthur (son fils) au commissariat, Arthur à l’hôpital psychiatrique, Arthur face à des médecins qui parviennent ni poser le diagnostic, ni à le sevrer.

Lire aussi:Joana Balavoine: "Je suis tombée dans la drogue très jeune"

A la fois Sisyphe et Don Quichotte, Roselyne mène un combat sans fin. Celui de milliers de parents. Un livre qui met le doigt sur l’incapacité de la société à se pencher avec lucidité sur ce fléau de la drogue, un poison qui coule dans les veines de dizaines de milliers d’Arthur.

« Les battements de cœur du colibri » de Roselyne Febvre, ed Rocher, 261 p, 17,90 euros


Retrouvez cet article sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles