La bourse ferme dans 7 h 46 min
  • CAC 40

    6 712,41
    -63,84 (-0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 068,73
    -40,78 (-0,99 %)
     
  • Dow Jones

    35 135,94
    +236,60 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1346
    +0,0053 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 795,10
    +9,90 (+0,55 %)
     
  • BTC-EUR

    49 844,17
    -1 095,55 (-2,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 427,70
    -1,23 (-0,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    68,71
    -1,24 (-1,77 %)
     
  • DAX

    15 153,18
    -127,68 (-0,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 056,63
    -53,32 (-0,75 %)
     
  • Nasdaq

    15 782,83
    +291,18 (+1,88 %)
     
  • S&P 500

    4 655,27
    +60,65 (+1,32 %)
     
  • Nikkei 225

    27 821,76
    -462,16 (-1,63 %)
     
  • HANG SENG

    23 475,26
    -376,98 (-1,58 %)
     
  • GBP/USD

    1,3347
    +0,0035 (+0,26 %)
     

Détournement. Des millions de dollars d’aide humanitaire happés par le régime syrien

·1 min de lecture

En jouant avec le différentiel entre les taux de change officiel et parallèle entre le dollar et la livre syrienne, Damas, en grande difficulté financière, a soustrait à son profit une grande partie de l’aide humanitaire étrangère distribuée par l’ONU.

En Syrie, le régime de Bachar El-Assad “siphonne des millions de dollars” d’aide humanitaire venue de l’étranger “en obligeant” les agences des Nations unies à utiliser un taux de change entre le dollar et la livre syrienne (LS) lui étant favorable, révèle une étude reprise par divers médias, dont le site syrien hostile au régime Enab Baladi.

En 2020, explique cette étude, la banque centrale de Syrie – “sous le coup de sanctions internationales”, rappelle Enab Baladi – a ainsi empoché l’équivalent de 60 millions de dollars, gagnant “0,51 dollar sur chaque dollar” d’aide.

Ces sommes dont bénéficie le régime [syrien] grâce aux contrats de l’ONU constituent, pour Bachar El-Assad et son gouvernement, un important moyen de gagner de l’argent.”

Comme l’explique le site syrien, deux taux de change dollar contre livre syrienne coexistent en Syrie, alors que le pays se trouve en grande difficulté financière : le taux officiel, qui s’élève à 1 500 LS pour 1 dollar, et le taux du marché parallèle, qui flirte avec les 5 000 LS pour 1 dollar – notamment “utilisé par les commerçants” –, grâce auquel ces derniers “reçoivent plus de livres syriennes en échange de devises étrangères”. Et entre ces taux de conversion, il y a le taux “préférentiel” négocié en mars entre les Nations unies et Damas à hauteur de 2 500 LS pour 1 dollar.

À lire aussi: Diplomatie. Un compromis américano-russe âprement négocié sur le

[...] Lire la suite sur Courrier international

À lire aussi :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles