La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 553,86
    +9,19 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 776,81
    +19,76 (+0,53 %)
     
  • Dow Jones

    33 761,05
    +424,38 (+1,27 %)
     
  • EUR/USD

    1,0257
    -0,0068 (-0,66 %)
     
  • Gold future

    1 818,90
    +11,70 (+0,65 %)
     
  • BTC-EUR

    23 792,53
    +477,51 (+2,05 %)
     
  • CMC Crypto 200

    574,64
    +3,36 (+0,59 %)
     
  • Pétrole WTI

    91,88
    -2,46 (-2,61 %)
     
  • DAX

    13 795,85
    +101,34 (+0,74 %)
     
  • FTSE 100

    7 500,89
    +34,98 (+0,47 %)
     
  • Nasdaq

    13 047,19
    +267,27 (+2,09 %)
     
  • S&P 500

    4 280,15
    +72,88 (+1,73 %)
     
  • Nikkei 225

    28 546,98
    +727,65 (+2,62 %)
     
  • HANG SENG

    20 175,62
    +93,19 (+0,46 %)
     
  • GBP/USD

    1,2139
    -0,0064 (-0,52 %)
     

Les députés adoptent le plafonnement de la hausse des loyers et la revalorisation des APL

L'Assemblée nationale a approuvé jeudi le plafonnement de la hausse des loyers à 3,5% pendant un an ainsi qu'une revalorisation de 3,5% des aides personnalisées au logement, dans le cadre de l'examen en première lecture du projet de loi en faveur du pouvoir d'achat. Les députés ont ainsi adopté par 198 voix contre 71 l'article 6 du projet gouvernemental, après des échanges musclés entre la majorité et la gauche, qui réclamait un blocage pur et simple des loyers.

Il est prévu un "bouclier loyer" avec un plafonnement de la variation de l'indice de référence des loyers (IRL) à 3,5% de juillet 2022 à juin 2023, afin de limiter l'impact de la forte inflation sur les hausses de loyer et de rendre prévisible les dépenses que les ménages consacrent à leur logement. En outre, les aides personnalisées au logement (APL) versées à compter du 1er juillet 2022 seront révisées par anticipation, plutôt que le 1er octobre, comme le prévoit le droit en vigueur.

Le ministre délégué au Logement, Olivier Klein, a défendu "des dispositions équilibrées, qui permettent de protéger les locataires" et donne "une possibilité d'augmentation (des loyers) pour les propriétaires". Il a précisé que des discussions étaient en cours avec les bailleurs sociaux pour qu'ils n'appliquent pas de hausse s'ils n'en ont pas le besoin. L'alliance de gauche Nupes a défendu en vain une série d'amendements pour un gel des loyers jusqu'à fin 2023 ou a minima une hausse limitée à 1%.

"La situation des locataires s'est dégradée" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vivre en Hauts-de-France ? Les budgets à prévoir pour acheter ou louer dans les villes les plus recherchées
Loi pouvoir d’achat : l’encadrement des loyers renforcé
Loi pouvoir d’achat : à quelle augmentation des APL aurez-vous droit ?
Immobilier : la présence d’une piscine fait-elle augmenter le prix de votre bien ?
Zone agricole : le terrain voisin peut-il devenir constructible ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles