La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,87 (+0,10 %)
     
  • EUR/USD

    1,0531
    +0,0002 (+0,02 %)
     
  • Gold future

    1 797,30
    -3,80 (-0,21 %)
     
  • BTC-EUR

    16 167,65
    +1,15 (+0,01 %)
     
  • CMC Crypto 200

    404,33
    +2,91 (+0,72 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,34
    -0,88 (-1,08 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,95 (-0,18 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2296
    +0,0040 (+0,33 %)
     

Un député épinglé pour avoir fait la promotion de son vin sur Twitter

Milan/Adobe Stock

Le déontologue de l'Assemblée nationale a épinglé jeudi Grégoire de Fournas pour "manquement déontologique", après que l'élu RN a fait la promotion de son vin sur son compte Twitter de député, a-t-on appris de source parlementaire. "Nombreux sont ceux qui m'ont contacté pour me commander du vin", avait écrit mercredi 16 novembre ce viticulteur de profession en mentionnant un lien vers un site internet et en remerciant pour le "soutien", un message supprimé depuis.

La présidente de l'Assemblée Yaël Braun-Pivet avait saisi dès mercredi soir le déontologue de l'institution, une autorité indépendante. Ce dernier a jugé que le député "a fait la promotion d'un intérêt privé (l'entreprise de ses parents dont il fut salarié) dans le cadre de sa fonction", le compte Twitter utilisé étant le compte qu'il a fait référencer sur le site de l'Assemblée, selon la même source parlementaire.

Le déontologue Christophe Pallez a écrit à Grégoire de Fournas pour l'informer de ce manquement et lui recommander de "ne plus utiliser ce compte ou tout autre support arguant de sa qualité de député pour de telles activités". Si la recommandation n'était pas suivie, le bureau de l'Assemblée, sa plus haute instance collégiale, pourrait être saisi et prononcer une peine disciplinaire.

Début novembre, M. de Fournas a été exclu pour 15 jours de séance du Palais Bourbon après ses propos - "qu'il retourne en Afrique"- lancés dans l'hémicycle lors d'une intervention de Carlos Martens Bilongo (LFI), qui avaient suscité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pénurie de médicaments : les mesures prises pour éviter une aggravation de la situation
Twitter n'a-t-il plus que quelques semaines à vivre ?
Pourquoi les médecins généralistes menacent de fermer leurs cabinets
Entre 7 et 20% d'inflation : voici comment les Français évaluent la hausse des prix
Taïwan développe ses propres drones pour faire face à la Chine