Publicité
La bourse ferme dans 4 h 49 min
  • CAC 40

    8 112,89
    -83,07 (-1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 037,38
    -36,96 (-0,73 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 420,00
    -18,50 (-0,76 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 421,60
    +3 664,12 (+5,93 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 533,11
    +44,57 (+2,99 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,73
    -1,07 (-1,34 %)
     
  • DAX

    18 683,38
    -85,58 (-0,46 %)
     
  • FTSE 100

    8 389,10
    -35,10 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2720
    +0,0013 (+0,10 %)
     

Démarchage téléphonique abusif : deux entreprises condamnées à 126 000 euros d’amende

kuppa_rock

C’est un véritable fléau. Malgré la lutte du gouvernement contre le démarchage téléphonique abusif, il se peut que vous en subissiez encore, à hauteur de trois, quatre voire dix appels de sociétés différentes par jour. Et cela va parfois plus loin : vous parvenez à bloquer un numéro de démarchage, mais la même entreprise change de numéro de téléphone et peut alors vous contacter. Encore, et encore. Fort heureusement, depuis 2016, la liste d'opposition téléphonique Bloctel est entrée dans nos vies.

Souvent décrié, ce service ne cesse de porter ses fruits et a même permis de récemment sanctionner deux entreprises périgourdines : Call Center et Acti Telco. Comme le rapporte Sud Ouest, la première était visée par une enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF), qui l’a finalement condamnée à 80 300 euros d’amende.

Selon la structure, Call Center avait «mal informé les consommateurs sur leur droit de rétractation, refusé des rétractations légitimes et méconnu la législation du démarchage téléphonique Bloctel». D’après le quotidien régional, la société, injoignable depuis la sanction, proposait la résiliation de contrats pour le compte des consommateurs à partir d’une plateforme Internet. La deuxième entreprise visée par une enquête de la DGCCRF, Acti Telco, a dû s’acquitter de 46 200 euros d’amende. Le service juridique gouvernemental a établi que la société, spécialisée dans l’ouverture de contrats d’énergie, a «mal (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Santé : le premier patient à avoir reçu une greffe de rein de porc est décédé deux mois après l’opération
Assurance chômage : le gouvernement s’apprête à dévoiler les nouvelles règles de la réforme
Pour protéger les mineurs des jeux et du tabac, ce buraliste fait appel à un «détecteur d'âge»
Accès à Paris durant les JO : obtenez votre QR Code dès maintenant !
JO 2024 : les tickets de bus vendus à bord passeront de 2,5 euros à… 5 euros !