La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 742,25
    -11,72 (-0,17 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 977,90
    -6,60 (-0,17 %)
     
  • Dow Jones

    34 292,90
    -102,11 (-0,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,0521
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 807,80
    -7,40 (-0,41 %)
     
  • BTC-EUR

    16 116,50
    -97,28 (-0,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    402,51
    +1,09 (+0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,86
    -1,36 (-1,67 %)
     
  • DAX

    14 529,39
    +39,09 (+0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 556,23
    -2,26 (-0,03 %)
     
  • Nasdaq

    11 391,89
    -90,56 (-0,79 %)
     
  • S&P 500

    4 053,84
    -22,73 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2268
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Déchets : accord entre Veolia et la Compagnie Nationale du pétrole d'Abu Dhabi

Wikimedia Commons

Gros contrat en vue pour Veolia. Le groupe français a annoncé jeudi avoir signé, au sein d'un consortium, un accord avec la branche Raffinage de la Compagnie nationale de pétrole d'Abu Dhabi (ADNOC) pour traiter les déchets dangereux du plus grand complexe industriel de l'émirat. Aucun chiffre officiel n'a été dévoilé mais selon une estimation d'expert, le contrat représente un milliard d'euros de chiffre d'affaires sur 30 ans pour la société qui va exploiter deux centres de déchets dans ce complexe d'Al Ruways, d'une capacité annuelle cumulée d’environ 70.000 tonnes.

Le groupe français, en consortium (à 50,1%) avec la holding saoudienne Vision Invest et la société d'investissement basée à Abu Dhabi ADQ (24,95% respectivement), a signé un contrat d’acquisition de ces deux usines de traitement des déchets auprès d'ADNOC Refining. A partir de 2023, il pilotera ainsi la gestion des déchets de la plus grande raffinerie du Moyen-Orient, et quatrième plus grande au monde, qui traite plus de 900.000 barils de brut et condensat chaque jour. "Accompagnant ADNOC dans sa transformation écologique", le numéro un mondial des services à l'environnement doit notamment maximiser la récupération des ressources (eau et pétrole) à partir des déchets de l'industrie pétrolière et gazière, pour les réutiliser sur des sites industriels à proximité.

Un programme d'énergies renouvelables (récupération de chaleur et photovoltaïque) est aussi prévu. Traiter ces déchets est "un facteur clé pour protéger la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Pfizer-BioNTech lance l'essai d'un vaccin ciblant à la fois la Covid-19 et la grippe
Legrand : chute de 7% à la bourse de Paris
Chute du bénéfice d'ING, première banque des Pays-Bas
Camaïeu : qui est NOZ, l'entreprise qui a raflé les enchères du stock de vêtements ?
CAC 40 : la Bourse dans le rouge après la nouvelle hausse de taux de la Fed