La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 931,06
    +8,20 (+0,14 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 448,31
    -6,55 (-0,19 %)
     
  • Dow Jones

    31 097,26
    +321,83 (+1,05 %)
     
  • EUR/USD

    1,0426
    -0,0057 (-0,54 %)
     
  • Gold future

    1 812,90
    +5,60 (+0,31 %)
     
  • BTC-EUR

    18 409,12
    -171,75 (-0,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    420,84
    +0,70 (+0,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,46
    +2,70 (+2,55 %)
     
  • DAX

    12 813,03
    +29,26 (+0,23 %)
     
  • FTSE 100

    7 168,65
    -0,63 (-0,01 %)
     
  • Nasdaq

    11 127,84
    +99,11 (+0,90 %)
     
  • S&P 500

    3 825,33
    +39,95 (+1,06 %)
     
  • Nikkei 225

    25 935,62
    -457,42 (-1,73 %)
     
  • HANG SENG

    21 859,79
    -137,10 (-0,62 %)
     
  • GBP/USD

    1,2103
    -0,0072 (-0,59 %)
     

Déboucher une bouteille de champagne, c’est supersonique

Lorsque vous déclenchez le fameux « pop » en ouvrant une bouteille de champagne, un mécanisme physique complexe est à l’œuvre. Et il a beaucoup en commun avec les fusées.

Vous célébrez la nouvelle année ou un anniversaire. La fête bat son plein. Il est maintenant minuit. En cet instant, vous débouchez une bouteille de champagne, déclenchant l’incontournable « pop » avant de verser le contenu dans les coupes. Pourquoi ce bruit et pourquoi le bouchon peut-il se libérer si puissamment ? Derrière le « pop » se cache une physique gazeuse « d’une étonnante complexité », constatent des travaux de recherche hors normes publiés en juin 2022.

Les auteurs se penchent sur le champagne depuis plusieurs années. Une première étude était sortie en 2019, mais ils rentrent dorénavant un peu plus dans les détails du « pop » avec des modélisations informatiques du processus qui est à l’œuvre. Tout se passe très vite : dans les quelques millisecondes qui suivent l’ouverture de la bouteille, il se produit tout bonnement une onde de choc supersonique.

Votre bouteille de champagne est une fusée (ou presque)

Au sein de la bouteille, la pression est élevée en raison du gaz carbonique dissous. Mais heureusement, au repos, la fermeture hermétique : c’est dû à la friction statique entre le bouchon en liège et la bouteille en verre, générant un équilibre parfait. Sauf que, dès l’instant où vous commencez à retirer le bouchon,

[Lire la suite]

Abonnez-vous aux newsletters Numerama pour recevoir l’essentiel de l’actualité https://www.numerama.com/newsletter/

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles