Publicité
La bourse ferme dans 2 min
  • CAC 40

    8 098,99
    +6,88 (+0,09 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 035,38
    +10,21 (+0,20 %)
     
  • Dow Jones

    39 366,67
    -304,37 (-0,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,0825
    -0,0002 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    2 345,40
    -47,50 (-1,99 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 975,08
    -1 907,04 (-2,94 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 470,02
    -32,64 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    77,15
    -0,42 (-0,54 %)
     
  • DAX

    18 685,83
    +5,63 (+0,03 %)
     
  • FTSE 100

    8 342,26
    -28,07 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    16 913,50
    +111,96 (+0,67 %)
     
  • S&P 500

    5 313,73
    +6,72 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    39 103,22
    +486,12 (+1,26 %)
     
  • HANG SENG

    18 868,71
    -326,89 (-1,70 %)
     
  • GBP/USD

    1,2709
    -0,0011 (-0,08 %)
     

CZ, l’ex-patron de Binance, condamné à 4 mois de prison aux Etats-Unis

Akio Kon/Bloomberg via Getty Images

C’est la fin d’un long feuilleton judiciaire crypto : un mois après la condamnation à 25 ans de prison ferme de l’ex-patron déchu de FTX, Sam Bankman-Fried, c’est au tour de son ex-concurrent Changpeng Zhao, surnommé «CZ», d’être condamné à 4 mois de prison ferme aux Etats-Unis.

Si la peine de l’ex-patron de Binance est bien moins lourde que celle de son homologue, c’est parce que les crimes diffèrent : c’est en effet pour manquement de sa plateforme aux obligations de lutte contre le blanchiment d’argent que le fondateur de la plus importante bourse crypto au monde est tombé, et non pour détournement de fonds, principal chef d’accusation retenu contre «SBF». D’après deux enquêtes du Trésor américain, les clients de Binance ont longtemps pu y exécuter des opérations sans que leur identité n'ait été préalablement vérifiée, des manquements qui auraient facilité le blanchiment d’argent de groupes terroristes. Dans un courrier adressé à la justice, Changpeng Zhao avait reconnu le crime : «Il n’y a aucune excuse pour mon échec à établir les contrôles de conformité nécessaires à Binance». Pour autant, la justice américaine a reconnu qu'il n'y avait «aucune preuve que l'accusé a jamais été informé» de ce type d'activités, ce qui explique cette courte peine de prison.

Entretien avec Richard Teng, nouveau patron de Binance : «Binance doit changer en tant qu’organisation»

Outre cette sanction, l’ancien dirigeant avait déjà été condamné à une amende de 50 millions de dollars. Une somme (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Après les conférences blockchain, les salons IA se multiplient à Paris
Web3 : Tezos entre au capital de Stables, le jeu NFT initié par PMU
Nicolas Bacca : «C’est incroyable qu’un protocole comme Bitcoin, créé par un anonyme, parvienne à ce niveau de reconnaissance en 15 ans»
Crypto : Usual, le projet de stablecoin de l’ex-député Pierre Person, lève 7 millions de dollars
Evan Cheng (Sui / Mysten Labs) : «Le modèle de la blockchain Ethereum est fondamentalement cassé»