Marchés français ouverture 44 min
  • Dow Jones

    33 781,48
    +183,56 (+0,55 %)
     
  • Nasdaq

    11 082,00
    +123,45 (+1,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 901,01
    +326,58 (+1,18 %)
     
  • EUR/USD

    1,0580
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • HANG SENG

    19 857,69
    +407,46 (+2,09 %)
     
  • BTC-EUR

    16 288,42
    +259,02 (+1,62 %)
     
  • CMC Crypto 200

    406,24
    +11,56 (+2,93 %)
     
  • S&P 500

    3 963,51
    +29,59 (+0,75 %)
     

Cybersécurité : des pirates mettent en vente les coordonnées de 500 millions d’utilisateurs de WhatsApp

Aleksei/Adobe Stock

C'est une inquiétante annonce qui a fait son apparition, le 16 novembre dernier, sur un forum bien connu des pirates informatiques. Dans son message, l'utilisateur indiquait vendre une base de données de 2022 comprenant 487 millions de numéros de téléphone mobile d'utilisateurs de WhatsApp, rapporte le site Cybernews. Le pirate précise que son répertoire contient les données d'utilisateurs de l'application de messagerie de 84 pays.

Parmi les nations les plus représentées : 45 millions d'Égyptiens, 35 millions d'Italiens, 32 millions d'Américains, 29 millions de Saoudiens, 20 millions de Français et de Turcs. Dans cet ensemble de données à vendre figureraient également près de 10 millions de numéros de téléphone russes et plus de 11 millions appartenant à des citoyens britanniques.

Contacté par Cybernews, l'auteur de l'annonce a précisé qu'il vendait l'ensemble de données des utilisateurs américains pour 7.000 $, celles du Royaume-Uni pour 2.500 $ et les numéros allemands pour 2.000 $. Sur demande, le vendeur de la base de données de WhatsApp a partagé un échantillon avec les chercheurs de Cybernews. 1.097 numéros provenaient d'utilisateurs au Royaume-Uni et 817 aux États-Unis. Une enquête du site spécialisé a permis de confirmer l'authenticité de ces numéros. Ils appartiennent bien à des utilisateurs de l'application de messagerie.

Ces informations sont principalement utilisées par les pirates pour des attaques de type smishing (SMS) et vishing (appels). Il est donc recommandé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Code RH - «Anticipation, agilité et communication : les clés de succès des opérations de restructuring»
Bourse : les valeurs technologiques vont-elles prendre leur revanche en 2023 ?
Dans les Ardennes, un pont qui "ne mène à rien" fait parler de lui
Luxe : LVMH achète le groupe de joaillerie Pedemonte et compte augmenter ses capacités de production
Crise énergétique : le nouveau PDG d'EDF appelle les salariés à se "mobiliser"